Fidel réflexions »

TRANSPARENCE TOTALE

TRANSPARENCE TOTALE

Qui en doute ? Des observateurs de toutes parts et de tous acabits ont
assisté aux élections vénézuéliennes du 23 novembre. Les journalistes
ont transmis leurs dépêches dans une liberté absolue. L’oligarchie,
elle, a calomnié grossièrement sur tous les toits et aux quatre vents:
le fait d’avoir retardé l’heure de fermeture des bureaux, afin de
permettre aux citoyens de voter, ne visait censément qu’à garantir les
fraudes, bien que le Conseil électoral national l’ait décidé et annoncé
au préalable.

Fidel réflexions »

LE G 20, LE G 21 ET LE G 192

LE G 20, LE G 21 ET LE G 192

Comme s’il n’y avait assez de motifs de nos jours pour perdre la tête, les sigles provoqués par la crise prolifèrent à un point tel que personne n’y entend goutte. Le premier a été le G-20, un groupe sélect qui a prétendu nous représenter tous à Washington ; le second a été l’APEC, un groupe lui aussi sélect qui vient de se réunir à Lima : on y trouvait le pays le plus riche, les Etats-Unis, le numéro un, avec leur PIB annuel par habitant de 45 000 dollars, et le numéro cent, la République populaire de Chine, avec ses 2 483 dollars, mais le plus gros détenteur de bons de trésor de ce pays.

Fidel réflexions »

STELLA CALLONI

STELLA CALLONI

Elle a dénoncé une série de crimes atroces commis récemment par les Etats-Unis contre les peuples latino-américains dans son ouvrage La operación Cóndor qui est devenu en quelque sorte un classique pour comprendre ce que signifie l’impérialisme yankee. Il s’agit là de la dénonciation la plus objective et la plus documentée dans ses détails que j’aie lue à ce jour, sans égal par son style et son éloquence. On reste impressionné devant la liste de figures éminentes, militaires et civiles, qui ont été lâchement assassinées dans leur pays ou à l’étranger, dont de prestigieuses personnalités religieuses, tel Mgr Oscar Arnulfo Romero, archevêque salvadorien, ou militaires, tels les généraux chiliens Schneider et Prats, ou des présidents, sans parler de la conspiration ourdie contre le Chili qui a abouti à la mort de Salvador Allende et à l’instauration d’un régime fasciste. Différents présidents étasuniens y ont été directement impliqués, tels Nixon, Reagan et Bush père.

Fidel réflexions »

MA RENCONTRE AVEC HU JINTAO

MA RENCONTRE AVEC HU JINTAO

Il m’a décrit les exploits du peuple chinois ces dix derniers mois. De fortes chutes de neige hors saison, un séisme qui a dévasté des territoires équivalant à trois fois la superficie de Cuba et la crise économique internationale la plus grave depuis la Grande Dépression des années 30 ont frappé cette immense nation de 1,3 milliard d’habitants.

Fidel réflexions »

QUAND LA MONTAGNE ACCOUCHE D’UNE SOURIS

QUAND LA MONTAGNE ACCOUCHE D'UNE SOURIS

Bush était tout réjoui d’avoir Lula à sa droite au dîner de vendredi. Hu Jintao, qu’il respecte du fait de l’immense marché que représente son pays, de sa capacité à produire des biens de consommation bon marché et de l’ampleur de ses réserves en dollars et en bons du trésor étasuniens, il l’avait assis à sa gauche.

Fidel réflexions »

LA RÉUNION DE WASHINGTON

LA RÉUNION DE WASHINGTON

Certains des gouvernements qui nous soutiennent ne manquent pas de dire, à en juger par des déclarations récentes, qu’ils le font pour faciliter la transition à Cuba. Transition vers où ? Vers le capitalisme, le seul système auquel ils croient comme à un dogme. Pas la moindre reconnaissance envers le mérite d’un peuple qui, en butte à presque un demi-siècle de sanctions économiques et d’agressions cruelles, a défendu une cause révolutionnaire qui, de pair avec sa morale et son patriotisme, lui a donné des forces pour résister.

Fidel réflexions »

Le troisième cyclone

Le troisième cyclone

Il peut s’affaiblir. En tout cas, il a commencé à pleuvoir sur presque tout le territoire national, sur des zones agricoles déjà saturées d’humidité à cause des pluies récentes et sur des barrages déjà bien remplis par suite des cyclones Gustav et Ike, dont il faudra déverser les eaux dans les vallées et les champs cultivés, comme cela s’est passé fin août début septembre. Ce cyclone-ci a été baptisé du nom trompeur de Paloma.

Fidel réflexions »

Les élections du 4 novembre

Les élections du 4 novembre

Demain sera une journée très importante. L’opinion mondiale sera attentive aux élections aux USA. Il s’agit de la nation la plus puissante de la planète. Alors qu’elle ne compte que 5 p. 100 de la population mondiale, elle absorbe pourtant tous les ans d’énormes quantités de pétrole et de gaz, de minerais, de matières premières, de biens de consommation et de produits sophistiqués provenant de l’étranger, dont beaucoup,  notamment les carburants et les minerais, ne sont pas renouvelables.

Fidel réflexions »

Ma rencontre avec Lula

Ma rencontre avec Lula

Ce n’est pas l’injection d’argent aux pays en développement que je
critique en soi dans mes Réflexions d’hier, selon l’interprétation de
certaines dépêches de presse.

Fidel réflexions »

La pire variante

La pire variante

Le Fonds monétaire international, lui ? mais c’est blanc bonnet et bonnet blanc ? annonce l’injection de sommes élevées au profit de ses clients d’Europe de l’Est.  Ainsi, la Hongrie a reçu l’équivalent de vingt milliards d’euros, dont une bonne partie en dollars provenant des Etats-Unis.  Ainsi, la planche à billets ne chôme jamais et le FMI ne cesse pas d’octroyer ses prêts léonins.