Fidel réflexions »

La lutte vient juste de débuter

La lutte vient juste de débuter

Ce n’est pas pour rien que l’OEA s’efforce hypocritement de présenter Chávez en ennemi de la liberté d’expression et de la démocratie. Presque un demi-siècle s’est écoulé depuis que ces armes émoussées et retorses se sont brisées contre la fermeté du peuple cubain. Aujourd’hui, le Venezuela n’est pas seul, et il peut aussi faire fond sur l’expérience de deux cents ans d’une histoire patriotique exceptionnelle.
C’est une lutte qui vient de juste de débuter sur notre continent.

Fidel réflexions »

DE NOUVEAU LA PUTRIDE OEA

DE NOUVEAU LA PUTRIDE OEA

Pour contester le rôle de Cuba sur ce terrain, vous devriez commencer par reconnaître sans ambages que notre nation a été celle qui a fait le plus pour l’éducation, la science et la culture au profit de tous les peuples de la planète et que son exemple est suivi aujourd’hui par d’autres gouvernements révolutionnaires et progressistes. Si vous en doutez, renseignez-vous donc auprès des Nations Unies.

Fidel réflexions »

LE SEUL ANCIEN PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS QUE J’AI CONNU

LE SEUL ANCIEN PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS QUE J'AI CONNU

L’ancien président Jimmy Carter a déclaré hier au journal brésilien Folha de São Paulo:« “J’aimerais qu’il [l'embargo] prenne fin aujourd’hui même. Il n’y a pas de raisons que le peuple cubain continue de souffrir”…Carter a affirmé finalement que les résultats dépendaient aussi des dirigeants cubains. Exact : de nous et de tous les Cubains qui ont lutté et sont disposés à le faire.

Fidel réflexions »

UNE QUESTION SANS RÉPONSE

UNE QUESTION SANS RÉPONSE

Sur quelle base repose donc cet ordre? Sur la richesse et sur la force.  Les États-Unis disposent pour ce faire de tout l’argent du monde et des moyens militaires les plus perfectionnés. Ils sont aussi les plus gros producteurs et exportateurs d’armes n’impliquant pas de menace à leur hégémonie mondiale, mais ils attisent les guerres locales, alimentent les profits de leurs multinationales et renforcent la dépendance de leurs alliés.

Fidel réflexions »

TOUT DONNER

TOUT DONNER

Le 1er Mai, encore sous l’impression du défilé, des couleurs de notre drapeau qui est aujourd’hui un symbole de solidarité aux yeux du monde, et des visages intelligents et enthousiastes de nos étudiants qui fermaient cette manifestation débordante, je me rappelais les mots du poète si souvent répétés ce jour-là : « Pour cette liberté, il faut tout donner ! »

Fidel réflexions »

CUBA, UN PAYS TERRORISTE?

CUBA, UN PAYS TERRORISTE?

Le jeudi 30 avril a été un jour infortuné pour les États-Unis qui ont eu l’idée d’inscrire une nouvelle fois Cuba sur la liste des pays terroristes. Ils sont si enferrés dans leurs propres crimes et leurs propre mensonges qu’Obama en personne ne pouvait peut-être pas s’en dépêtrer. Lui dont nul ne nie le talent doit sûrement avoir honte devant ce culte de l’Empire au mensonge. Cinquante ans de terrorisme contre notre patrie sortent à la lumière en un instant.

Fidel réflexions »

IL FAUT TOUT DONNER

IL FAUT TOUT DONNER

Les couleurs rouge, bleu, blanc de notre drapeau que faisaient ondoyer les mains laborieuses de milliers de jeunes de l’Université des sciences informatiques qui fermaient le défilé ; précédés par les jeunes des Fédérations universitaires et du ´secondaire de la capitale, les jeunes élèves disciplinés et actifs d’humble origine qui se forment comme travailleurs sociaux, les enfants de La Colmenita et d’autres expressions de l’?uvre de notre Révolution, savent qu’elles sont porteuses d’un feu que nul ne pourra jamais éteindre.

Fidel réflexions »

LA JOURNÉE DES PAUVRES DU MONDE

LA JOURNÉE DES PAUVRES DU MONDE

Nous espérons que, chaque 1er Mai, des milliers d’hommes et de femmes de tous les coins de la planète partageront avec nous la Journée internationale des travailleurs que nous fêtons depuis cinquante ans.  Ce n’est pas pour rien que nous avions proclamé, bien avant le 1er janvier 1959, que notre Révolution serait la Révolution des petites gens, par les petites gens et pour les petites gens.

Fidel réflexions »

DES GESTES IMPRESSIONNANTS

DES GESTES IMPRESSIONNANTS

Je lis ces jours-ci, alors qu’on a tant parlé du blocus prolongé et injuste contre Cuba dans les milieux dirigeants des pays du continent, ce qui suit dans le journal mexicain La Jornada : « Fin 1963, Robert F. Kennedy, l’Attorney General, cherchait à annuler la prohibition de voyages à Cuba, et sa fille, Kathleen Kennedy Townsend, affirme aujourd’hui que le président Barack Obama ferait bien d’en tenir compte et de soutenir des initiatives législatives visant à permettre à n’importe quel Étasunien de se rendre librement dans l’île.

Fidel réflexions »

ET PONCE PILATE SE LAVA LES MAINS

ET PONCE PILATE SE LAVA LES MAINS

Les faits historiques révèlent la politique hégémonique des États-Unis dans notre région et le rôle répugnant qu’a joué l’OEA en tant qu’odieux instrument de ce puissant pays.

La formule d’Insulza consiste à rayer de la carte l’accord criminel. Raúl a déclaré à Cumaná que Cuba ne réintégrerait jamais l’OEA. Utilisant une phrase lapidaire de Marti, il a dit qu’avant que ça n’arrive, « la mer du Sud s’unirait à la mer du Nord et un serpent naîtrait d’un ?uf d’aigle ».