Fidel réflexions »

LA DOUBLE TRAHISON DE PHILIPS

LA DOUBLE TRAHISON DE PHILIPS

Le président de Philips au Brésil affirma textuellement à la représentation cubaine : « L’administration étasunienne fait preuve d’une intransigeance absolue en ce qui concerne les réglementations relatives aux équipements et aux demandes d’autorisation de Cuba. Je sais que le problème porte préjudice au plan de Castro. Notre société est touchée et menacée. Tous nos services ont très peur. » Et il répéta : « Ont très peur. »

Fidel réflexions »

La fin ne justifie pas les moyens

La fin ne justifie pas les moyens

Une fois le pouvoir usurpé, George W. Bush, non content d’entraîner le pays dans une politique de guerre, se refusa à signer le Protocole de Kyoto, niant ainsi pendant dix ans à la lutte mondiale pour préserver l’environnement le concours de la nation qui consomme le quart des combustibles fossiles, ce qui peut provoquer des dommages irréversibles à l’espèce humaine.

Fidel réflexions »

C’EST L’HEURE DU DÉNOMBREMENT ET DE LA MARCHE UNIE

C'EST L'HEURE DU DÉNOMBREMENT ET DE LA MARCHE UNIE

Un pays qui se respecte n’a pas besoin de mercenaires, ni de soldats ni de bases militaires étasuniennes pour combattre le trafic de drogues, protéger sa population en cas de catastrophes naturelles ou offrir une coopération humanitaire à d’autres peuples.

Fidel réflexions »

PUISSÉ-JE ME TROMPER !

PUISSÉ-JE ME TROMPER !

La stratégie consistant à retirer des troupes d’Iraq pour les envoyer se battre en Afghanistan contre les talibans est une erreur. L’Union soviétique s’y était enlisée. Les alliés européens des USA renâcleront toujours plus à l’idée d’y verser le sang de leurs soldats.
 

Fidel réflexions »

L’empire et les robots

L'empire et les robots

Si les robots peuvent se substituer aux soldats impériaux dans leurs guerres de conquête, qui stoppera les sociétés transnationales dans leur quête de marchés où écouler leurs engins ?

De même qu’elles ont inondé le monde de voitures qui font aujourd’hui concurrence à l’homme dans la consommation d’énergie non renouvelable, voire d’aliments convertis en carburants, elles peuvent tout aussi bien l’inonder de robots qui remplaceraient des millions de personnes à leurs postes de travail.

Fidel réflexions »

UNE CAUSE JUSTE À DÉFENDRE ET L’ESPOIR D’ALLER DE L’AVANT

UNE CAUSE JUSTE À DÉFENDRE ET L'ESPOIR D'ALLER DE L'AVANT

Certains affirment que la crise économique est la fin de l’impérialisme ; peut-être faudrait-il se demander si elle ne signifie pas pire pour notre espèce.

À mon avis, le mieux sera toujours d’avoir une cause juste à défendre et l’espoir d’aller de l’avant.

Fidel réflexions »

LES BASES YANKEES ET LA SOUVERAINETÉ LATINO-AMÉRICAINE

LES BASES YANKEES ET LA SOUVERAINETÉ LATINO-AMÉRICAINE

L’Histoire ne pardonnera pas à ceux qui commettent cette félonie contre leurs peuples, ni à ceux qui prétextent de l’exercice de la souveraineté pour sanctionner la présence de troupes yankees ? De quelle souveraineté parlent-ils donc ? De celle que conquirent Bolívar, Sucre, San Martín, O´Higgins, Morelos, Juárez, Tiradentes, Martí ? Aucun d’eux n’aurait jamais accepté un argument si condamnable pour justifier la concession de bases militaires aux forces armées des USA, un Empire plus dominateur, plus puissant et plus universel que les couronnes de la péninsule ibérique.

Fidel réflexions »

Sept poignards au coeur de notre Amérique Latine

Sept poignards au coeur de notre Amérique Latine

…les dirigeants des pays de l’UNASUR, du MERCOSUR, du Groupe de Rio et d’autres ne peuvent manquer d’analyser la très juste question que pose le Venezuela : à quoi servent les bases militaires et navales que les États-Unis veulent établir autour du Venezuela et en plein c?ur de Notre Amérique ?

Fidel réflexions »

UN PRIX NOBEL POUR Mme CLINTON

UN PRIX NOBEL POUR Mme  CLINTON

À présent, les putschistes man?uvrent dans les milieux oligarchiques latino-américains, dont certains, depuis le gouvernement, n’ont pas honte d’évoquer leurs sympathies pour le putsch, tandis que l’impérialisme pêche en eau trouble. Exactement ce que les États-Unis souhaitaient avec leur initiative de paix, tout en accélérant les négociations pour cerner la patrie de Bolívar de bases militaires.

Fidel réflexions »

Le trentième AnnIVersaire Sandiniste et la proposition de San José

Le trentième AnnIVersaire Sandiniste et la proposition de San José

… c’est le peuple hondurien qui aura le dernier mot. Les représentants des organisations sociales et des nouvelles forces ne sont des instruments de personne dans le pays et à l’étranger ; ils connaissent les besoins et les souffrances de leur peuple ; leur conscientisation et leur trempe se sont renforcées ; de nombreux citoyens, jusqu’ici indolents, les ont rejoints …