Fidel réflexions »

Le Voyage triomphal

Le Voyage triomphal

Les agences de presse ont vite transmis. Les nouvelles ne sont pas du tout risibles, mais ironiques de toute façon.  Chacune y est allée de son morceau. Il y a eu de la concurrence, autrement dit elles ont rivalisé. On a eu aussi droit à des vues de Dick Cheney, l’auteur intellectuel, et de son disciple McCain ; ils apparaissent sagement au milieu de nombreuses personnes, dans une espèce de salle de classe aux sièges tout simples où l’on trouvait toutes sortes de chefs entraînés à l’art de tuer. J’utiliserai des phrases simples et certaines opinions d’élèves, de professeurs, de reporters et d’institutions qui reflètent crûment la réalité.

Fidel réflexions »

Assoiffé de sang (II)

Assoiffé de sang (II)

L’Empire ne se résigne pas à être l’unique perdant de la réunion du Groupe de Rio, tenue à Saint-Domingue le 7 mars dernier. Il tient à monter de nouveau sa baraque foraine. Il n’est pas difficile de le prouver.

Fidel réflexions »

Assoiffé de sang (I)

Assoiffé de sang (I)

L’Empire ne se résigne pas à être l’unique perdant de la réunion du
Groupe de Rio, tenue à Saint-Domingue le 7 mars dernier. Il tient à
monter de nouveau sa baraque foraine. Il n’est pas difficile de le
prouver.

Fidel réflexions »

TOUJOURS PLUS HAUT

TOUJOURS PLUS HAUT

Les élèves du secondaire se sont réunis à leur Onzième Congrès. Les écoutant, j’ai ressenti une saine fierté et une envie explicable : quel privilège à leur âge fécond ! Si les études supérieures sont aujourd’hui massives, tout aussi massive est une activité plus importante : la bataille d’idées avant l’entrée à l’université.

Fidel réflexions »

LA VISITE DE CHÁVEZ

LA VISITE DE CHÁVEZ

Raúl l’avait invité. Il a dit qu’il ne voulait pas me voir pour ne pas me passer le virus de la grippe. Simples prétextes pour ne pas se soumettre à la torture de mes questions habituelles. Alors, à quoi bon prendre ma vitamine C? Lui ai-je fait dire. Tous les chefs d’Etat qui ont participé à la réunion finale, chaleureuse et couronnée de succès, du Groupe de Rio vont-ils donc tomber malades?

Fidel réflexions »

L’UNIQUE PERDANT

L'UNIQUE PERDANT

Ce fut par knock-out, dans la capitale de la République dominicaine. Nous avons pu suivre le match sur Telesur sans rien en perdre. Presque tous les présidents latino-américains du Groupe de Río y étaient. Correa, le président équatorien, l’avait annoncé la veille. Je me suis permis de souligner dans des Réflexions l’importance de cette réunion. Qui ne s’est pas déroulée au sein de l’OEA. L’essentiel est que les diplomates des Etats-Unis n’étaient pas là. Malgré de profondes divergences idéologiques et tactiques, tous les présidents ont brillé d’une façon ou d’une autre et ont reflété les qualités qui les ont conduits aux postes importants qu’ils occupent au niveau de l’Etat.

Fidel réflexions »

LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE

LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE

“La Hojilla”, un programme de Venezolana de  Televisión, s’est chargé de sélectionner pendant des mois, jusqu’à hier, 5 mars, des données et des déclarations qui reflètent avec précision le plan impérialiste de faire à Chávez ce que l’on a fait à Milosevi? après la guerre génocide du Kosovo: le présenter à la Cour pénale internationale.

Fidel réflexions »

RAFAEL CORREA

RAFAEL CORREA

Je me rappelle la visite qu’il nous a faite, quelque mois avant le début de la campagne électorale à laquelle il pensait se présenter comme candidat à la présidence de l’Equateur. Il avait été ministre de l’Economie du gouvernement d’Alfredo Palacio, un chirurgien au grand prestige professionnel qui nous avait aussi rendu visite en sa condition de vice-président du pays, avant d’accéder à la présidence du fait de circonstances imprévues, et qui avait été réceptif à un programme d’opérations ophtalmologiques que nous lui avions offert à titre de coopération. Il existait de bonnes relations entre nos deux gouvernements.

Fidel réflexions »

DES CHRÉTIENS SANS BIBLE

DES CHRÉTIENS SANS BIBLE

Les médecins et autres professionnels et techniciens de la santé cubains constituent une force exceptionnelle. Aucun pays ne dispose de quelque chose d’approchant. A l’instar des soldats internationalistes de notre île, ils se sont formés au combat. Remplissant des missions à l’étranger, ils suivent des normes morales rigoureuses. Ils prêtent leurs services soit gratuitement soit contre paiement, selon les circonstances du pays d’accueil. Ils ne sont pas exportables.

Fidel réflexions »

LE DÉPART PRÉMATURÉ

LE DÉPART PRÉMATURÉ

Sergio nous a laissés. J’ai écouté voilà un instant à la télévision la
nouvelle de sa crémation. Il était bien plus jeune que moi. Si nous
avions un peu plus de culture en matière de santé, peut-être ne
serait-il pas parti si tôt. J’ai appris de lui en visitant les belles
montagnes du centre de l’île. J’admirais ses principes. Je suis sûr
qu’il n’aurait pas aimé que ses cendres reposent au cimetière de la
capitale. Si seulement ses proches ou ceux qui en ont le droit
décidaient de les placer dans quelque forêt de l’Escambray où un arbre
pousserait en même temps que sa mémoire. J’accepterai sincèrement toute
décision.