Fidel réflexions »

Le message de Chávez

Le message de Chávez

Il est rentré vendredi de sa tournée en Europe. A peine quatre jours.
Volant vers l’ouest, il est arrivé à onze heures du soir à Caracas
quand le jour se levait à son point de départ, Madrid. Le coup de fil
de Venezuela est arrivé très tôt samedi. On m’a informé qu’il
souhaitait me parler ce jour même. J’ai fixé le rendez-vous à deux
heures moins le quart de l’après-midi.

Fidel réflexions »

Les deux Corée (Deuxième partie)

Les deux Corée (Deuxième partie)

Le 19 octobre 1950, plus de quatre cent mille combattants chinois, des
volontaires, franchirent le Yalu sur instructions de Mao Zedong et
partirent contrer es troupes étasuniennes qui avançaient vers la
frontière chinoise et qui, surprises par l’action énergique du pays
qu’elles avaient sous-estimé, durent reculer jusqu’aux abords de la
côte méridionale sous la poussée des forces combinées des Chinois et
des Nord-Coréens. Staline, qui était extrêmement précautionneux,
coopéra bien moins que ce qu’attendait Mao, mais d’une façon utile
toutefois : des Mig-15 pilotés par des Soviétiques sur un front limité
de seulement quatre-vingt-dix-huit kilomètres, qui protégèrent à
l’étape initiale la progression intrépide des forces terrestres.
Celles-ci récupérèrent Pyongyang et réoccupèrent Séoul, défiant les
attaques incessantes des forces de l’air étasuniennes, les plus
puissantes jamais réunies alors.

Fidel réflexions »

LA STRATEGIE DE MACHIAVEL

LA STRATEGIE DE MACHIAVEL

Raúl a bien fait de garder un digne silence sur les déclarations publiées le lundi 21  juillet dernier par Izvestia, concernant l’installation éventuelle des bases pour les bombardiers stratégiques russes chez nous.  La nouvelle  était fondée sur les hypothèses russes, par l’obstination yankee de monter des radars et des plateformes de lancement du bouclier nucléaire dans les proximités des frontières de cette grande puissance.

Fidel réflexions »

LES DEUX CORÉE (Première partie)

LES DEUX CORÉE (Première partie)

La nation coréenne, que sa culture spécifique différencie de ses voisins chinois et japonais, existe depuis trois mille ans, cette antiquité qu’elle partage avec la plupart des sociétés d’Asie, dont la vietnamienne, la distinguant aussi absolument des cultures occidentales dont certaines ont moins de deux cent cinquante ans.

Fidel réflexions »

RÉFLEXIONS DU COMPAÑERO FIDEL L’éducation à Cuba

RÉFLEXIONS DU COMPAÑERO FIDEL L'éducation à Cuba

Il semblerait que Cuba soit le pays à avoir le plus de problèmes d’éducation au monde. Toutes les dépêches de presse qui nous arrivent divulguent des informations sur de nombreux et difficiles défis à relever : déficit de plus de huit mille enseignant; grossièreté et mauvaises habitudes des élèves ; préparation insuffisante… bref, des problèmes de toutes sortes.

Fidel réflexions »

LA SINCÉRITÉ ET LE COURAGE DE LA MODESTIE

LA SINCÉRITÉ ET LE COURAGE DE LA MODESTIE

Tout écrit de nature autobiographique me contraint d’éclaircir des doutes sur des décisions prises voilà plus d’un demi-siècle. Je veux parler de détails subtils, parce que l’essentiel ne s’oublie jamais. C’est le cas de ce que j’ai fait en 1948, voilà soixante ans.

Fidel réflexions »

L’équipe de base-ball olympique

L'équipe de base-ball olympique

Les fanatiques sont indignés devant le dur revers de dimanche dernier. Le mot dit bien tout : fa-na-ti-ques !

Fidel réflexions »

L’impuissance des puissances

L'impuissance des puissances

Le Sommet  des dirigeants des huit puissances les plus industrialisées de la planète s’est déroulé les 7, 8 et 9 juillet dans un coin montagneux face au lac Toyako, formé dans le cratère d’un volcan au nord de l’île Hokkaido, elle-même tout au nord de l’archipel japonais. On n’aurait pu choisir un endroit plus à l’écart des bruits du monde d’ici-bas.

Fidel réflexions »

UNE JOURNÉE DE REPOS

UNE JOURNÉE DE REPOS

Hier, mardi, j’avais sous les yeux un tas de dépêches sur la réunion des puissances les plus industrialisées au Japon. Je laisserai tout ça pour un autre jour, si tant est que ça ne devienne pas avant du réchauffé. J’ai décidé de prendre du repos. J’ai préféré retrouver Gabriel García Márquez et sa femme, Mercedes Barcha, qui sont à Cuba jusqu’au 11. Que j’avais envie de bavarder avec eux pour rappeler presque cinquante ans d’amitié sincère !

Fidel réflexions »

Pax romana

Pax romana

Je reprends pour l’essentiel les déclarations de l’ambassadeur
étasunien en Colombie, William Brownfield, la presse et la télévision
de ce pays, la presse internationale et d’autres sources. L’étalage de
technologie et de ressources économiques utilisés est impressionnant.