Fidel réflexions »

DU BLOCUS, PAS UN MOT…

DU BLOCUS, PAS UN MOT...

Cuba a résisté et résistera. Elle ne tendra jamais la main en quête d’aumônes. Elle ira de l’avant le front haut, coopérant avec les peuples frères d’Amérique latine et des Caraïbes, qu’il y ait ou non des Sommets des Amériques, qu’un Obama préside les États-Unis ou non, ou un homme ou une femme, ou un Blanc ou un Noir.

Fidel réflexions »

La victoire inévitable d’Evo

La victoire inévitable d'Evo

Evo fait une grève de la faim rigoureuse depuis quatre jours. Il a pris la parole hier soir et il l’a fait de nouveau aujourd’hui à midi. D’une manière sereine, persuasive et catégorique. Il a offert un « registre électoral biométrique » encore meilleur que celui qui a présidé aux élections antérieures et que les institutions internationales ont pourtant qualifié de fiable et de qualité.

Fidel réflexions »

LA RÉVOLUTION BOLIVIENNE ET L’ATTITUDE DE CUBA

LA RÉVOLUTION BOLIVIENNE ET L'ATTITUDE DE CUBA

J’ai souvent pensé ces jours-ci n’avoir pas à écrire le lendemain et pouvoir consacrer une partie de mon temps à lire et à étudier, comme je l’ai fait tant de fois. Mais les événements importants qui se sont déroulés ces dernières semaines en rapport avec l’économie et la politique mondiales et des faits tels que ceux qui se passent en Bolivie me l’ont empêché.

Fidel réflexions »

NOUVELLES DE CHÁVEZ ET D’EVO

NOUVELLES DE CHÁVEZ ET D'EVO

Si, en Bolivie, l’oligarchie se heurte à un leader sérieux et solide de la taille d’Evo Morales, au Venezuela, les adversaires de la Révolution bolivarienne qui plaçaient tous leurs espoirs dans le coup que la crise économique internationale assénerait au pays, comprendront que la lutte de Chávez pour le socialisme est capable de surmonter n’importe quel obstacle.

Fidel réflexions »

NOUVELLES DE BOLIVIE

NOUVELLES DE BOLIVIE

Le président Evo Morales, la Coordinatrice nationale pour le changement et la Centrale ouvrière bolivienne font une grève de la faim massive devant le Palais du gouvernement pour exiger le respect de la Constitution et de la Loi de transition électorale que l’opposition bloque depuis des mois afin de saboter les élections.

Fidel réflexions »

Les contradictions de la politique extérieure des États-Unis

Les contradictions de la politique extérieure des États-Unis

Bien que pris dans les contradictions que j’ai signalées, doté d’une santé de fer, travailleur, l’esprit agile, le président noir a obtenu d’incontestables résultats politiques pour sa première visite à l’étranger.
Il ne ressemble en rien, assurément, à son prédécesseur.

Fidel réflexions »

MA RENCONTRE AVEC BARBARA LEE ET D’AUTRES MEMBRES DU BLACK CAUSUS

MA RENCONTRE AVEC BARBARA LEE ET D'AUTRES MEMBRES DU BLACK CAUSUS

La longue lutte pour l’égalité et la justice sociale est illuminée par la vie et l’exemple de Martin Luther King, dont la pensée et l’?uvre captivent aujourd’hui des millions de personnes dans le monde, ce qui explique à mon avis pourquoi un citoyen noir, à un moment de crise profonde, a pu conquérir la présidence des États-Unis.

Une nouvelle rencontre avec le Black Caucus prenait pour moi, sur le plan personnel, une importance spéciale. Je connaissais les détails du séjour de la délégation à Cuba à travers les compagnons qui se sont occupés d’elle, les idées essentielles de cette organisation au Congrès et les opinions de ses membres.

Fidel réflexions »

LES SEPT MEMBRES DU CONGRÈS DES ÉTATS-UNIS EN VISITE À CUBA

LES SEPT MEMBRES DU CONGRÈS DES ÉTATS-UNIS EN VISITE À CUBA

Après que l’administration Bush eut renforcé ses pressions et actions contre les voyages à Cuba et contre la présence dans notre pays de personnes sujettes à la juridiction des États-Unis, des membres du Groupe noir s’adressèrent au secrétaire d’État, Colin Powell, et finirent par obtenir l’autorisation pour que les jeunes Étasuniens puissent poursuivre leurs études de médecine à Cuba.

Powell, un haut gradé possédant beaucoup d’autorité et de prestige, aurait peut-être été le premier président noir des États-Unis, mais il renonça à briguer ce poste par respect pour sa famille qui, se rappelant l’assassinat de Martin Luther King, s’opposait avec entêtement à ce qu’il postule.

Fidel réflexions »

Les pieds sur terre

Les pieds sur terre

Inutile de souligner ce que Cuba a toujours dit : nous n’avons pas peur de dialoguer avec les États-Unis.  Nous n’avons pas besoin non plus de la confrontation pour exister, contrairement à ce que pensent certains sots ; nous existons justement parce que nous croyons à nos idées et que nous n’avons jamais craint de dialoguer avec l’adversaire. C’est là la seule manière de favoriser l’amitié et la paix entre les peuples.

Fidel réflexions »

POURQUOI EXCLUT-ON CUBA ?

POURQUOI EXCLUT-ON CUBA ?

Qui en sera responsable?  Qui donc exige maintenant notre exclusion? Ne comprend-on donc pas que l’époque des accords d’exclusion contre notre peuple est absolument révolue ? La Déclaration sera assortie d’importantes réserves par des chefs d’État, qui tiendront à faire comprendre que, malgré les modifications introduites au terme de dures discussions, certaines idées sont inacceptables pour eux.