Fidel réflexions »

ON NE PEUT RIEN IMPROVISER EN HAÏTI

ON NE PEUT RIEN IMPROVISER EN HAÏTI

Aujourd’hui, plus de 24 000 jeunes du Tiers-monde font des études de médecine dans notre patrie. En aidant d’autres pays, nous nous sommes développés aussi nous-mêmes dans ce domaine et nous constituons une force importante. Voilà ce que nous pratiquons, et non le vol de cerveau ! Les pays riches et surdéveloppés du G-7 peuvent-ils en dire autant ? D’autres suivront notre exemple, que nul n’en doute !

Fidel réflexions »

DES SIGNES QUI NE TROMPENT PAS

DES SIGNES QUI NE TROMPENT PAS

Cuba ne vole pas des cerveaux ni ne ponctionne des médecins à d’autres peuples au détriment de leurs services de santé et aux prix de vies innombrables, comme le font les États-Unis, le Royaume-Uni et d’autres pays développés et riches.

Fidel réflexions »

CE QU’A FAIT SAVOIR LA REVUE SCIENCE

CE QU'A FAIT SAVOIR LA REVUE SCIENCE

Dix présidents étasuniens m’ont servi d’entraînement. Je respecte beaucoup l’un d’eux : Carter. Un autre a montré tantôt le meilleur tantôt le pire. Plusieurs autres, uniquement le pire, faute d’avoir mieux à offrir. Le onzième, je l’observe avec attention. Je leur sais gré à tous de m’avoir tant appris en bataillant avec les puissants.

Fidel réflexions »

UNE AUTRE NOUVELLE QUI A ÉBRANLÉ LE MONDE

UNE AUTRE NOUVELLE QUI A ÉBRANLÉ LE MONDE

Que signifie une des ces épidémies pour Cuba ? Notre pays ne peut acheter des médicaments, des matières premières, des équipements ou des pièces d’appareils diagnostiques produits par les transnationales étasuniens, à cause de l’extraterritorialité que le gouvernement des États-Unis a imposée au monde. Pourquoi nous accuser d’être des ennemis du peuple mexicain parce que nous avons adopté les mesures préétablies pour protéger le nôtre ?

Fidel réflexions »

CE QU’IL M’EST VENU À L’ESPRIT

CE QU'IL  M'EST VENU À L'ESPRIT

De quoi s’est plaint le président mexicain au sujet des mesures que Cuba a adoptées en accord avec les normes établies et sans la moindre intention de blesser le peuple frère mexicain ? Nous étions loin d’imaginer que l’épidémie se déclencherait dans ce pays et aux Etats-Unis.

Fidel réflexions »

La lutte vient juste de débuter

La lutte vient juste de débuter

Ce n’est pas pour rien que l’OEA s’efforce hypocritement de présenter Chávez en ennemi de la liberté d’expression et de la démocratie. Presque un demi-siècle s’est écoulé depuis que ces armes émoussées et retorses se sont brisées contre la fermeté du peuple cubain. Aujourd’hui, le Venezuela n’est pas seul, et il peut aussi faire fond sur l’expérience de deux cents ans d’une histoire patriotique exceptionnelle.
C’est une lutte qui vient de juste de débuter sur notre continent.

Fidel réflexions »

DE NOUVEAU LA PUTRIDE OEA

DE NOUVEAU LA PUTRIDE OEA

Pour contester le rôle de Cuba sur ce terrain, vous devriez commencer par reconnaître sans ambages que notre nation a été celle qui a fait le plus pour l’éducation, la science et la culture au profit de tous les peuples de la planète et que son exemple est suivi aujourd’hui par d’autres gouvernements révolutionnaires et progressistes. Si vous en doutez, renseignez-vous donc auprès des Nations Unies.

Fidel réflexions »

LE SEUL ANCIEN PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS QUE J’AI CONNU

LE SEUL ANCIEN PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS QUE J'AI CONNU

L’ancien président Jimmy Carter a déclaré hier au journal brésilien Folha de São Paulo:« “J’aimerais qu’il [l'embargo] prenne fin aujourd’hui même. Il n’y a pas de raisons que le peuple cubain continue de souffrir”…Carter a affirmé finalement que les résultats dépendaient aussi des dirigeants cubains. Exact : de nous et de tous les Cubains qui ont lutté et sont disposés à le faire.

Fidel réflexions »

UNE QUESTION SANS RÉPONSE

UNE QUESTION SANS RÉPONSE

Sur quelle base repose donc cet ordre? Sur la richesse et sur la force.  Les États-Unis disposent pour ce faire de tout l’argent du monde et des moyens militaires les plus perfectionnés. Ils sont aussi les plus gros producteurs et exportateurs d’armes n’impliquant pas de menace à leur hégémonie mondiale, mais ils attisent les guerres locales, alimentent les profits de leurs multinationales et renforcent la dépendance de leurs alliés.

Fidel réflexions »

TOUT DONNER

TOUT DONNER

Le 1er Mai, encore sous l’impression du défilé, des couleurs de notre drapeau qui est aujourd’hui un symbole de solidarité aux yeux du monde, et des visages intelligents et enthousiastes de nos étudiants qui fermaient cette manifestation débordante, je me rappelais les mots du poète si souvent répétés ce jour-là : « Pour cette liberté, il faut tout donner ! »