Actualité »

Progrès des essais cliniques avec un anticorps monoclonal prometteur

cuba monoclonalEnregistré à Cuba pour traiter les tumeurs de la tête, du cou, du cerveau (chez des enfants et des adultes), de l’œsophage et plus récemment du pancréas, avec des résultats encourageants quant au prolongement de la survie des patients, l’anticorps monoclonal humanisé nimotuzumab est actuellement l’objet de 27 essais cliniques destinés à faire des recherches sur sa sécurité et son efficacité dans onze indications différentes de cancer.

Plusieurs des études mentionnées ont lieu au Japon, en Corée du Sud, en Indonésie et aux Philippines, alors qu’auparavant 37 avaient été réalisées dans des pays comme le Canada, l’Inde, l’Allemagne, la Chine et le Brésil. À ce jour, le nimotuzumab a obtenu le brevet sanitaire dans 24 pays.

Ce médicament a été créé par les docteurs Cristina Mateo Acosta del Rio, Rolando Pérez Rodriguez et Ernesto Moreno Frias, du Centre d’Immunologie moléculaire (CIM), dépendant du Groupe d’entreprises BioCubaFarma, et il est appliqué en combinaison avec la radiothérapie et la chimiothérapie.

Il fait partie du portefeuille de produits mis au point dans cet établissement scientifique, lesquels visent à stopper la croissance de la tumeur et même de réduire sa taille, afin de la transformer en une maladie chronique contrôlable, compatible avec une qualité de vie acceptable.

À partir de ce jeudi aura lieu à l’Hôtel Melia Marina, à Varadero, la 9e Rencontre scientifique internationale Nimomeeting 2016, au cours de laquelle environ 150 chercheurs de 19 pays auront des échanges sur les résultats cliniques de l’utilisation de ce médicament cubain prometteur dans différents types de néoplasies.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*