Artículos de États-Unis

Actualité »

Déclaration du Bureau national de l’Association nationale des petits agriculteurs (ANAP) à propos d’une mesure du gouvernement des États-Unis

citricos

Le 22 avril dernier, le Département d’État a annoncé sa décision d’inclure le café dans la liste des produits cubains issus du secteur non étatique autorisés à être importé dans ce pays. Cette décision donnait suite à une mesure adoptée par le gouvernement des États-Unis en février 2015, autorisant certaines exportations cubaines très limitées, qui excluaient tous les biens et les services produits par les entreprises d’État.

Actualité »

Les tracteurs de Cleber, moteurs d’un changement entre Cuba et les États-Unis

cuba-cleber-allis-tractor

« TOUTE notre vie, nous avons été habitués à ce qu’on nous traite de révolutionnaires », répondent presque à l’unisson Saul Berenthal et Horace Clemmons, les fondateurs d’une société de tracteurs qui envisage de construire la première usine étasunienne à Cuba depuis janvier 1959.

Actualité »

Le frère Obama

fidel  escribe

Les rois d’Espagne nous ont amenés les conquistadors et les propriétaires, dont les traces sont restées empreintes dans les parcelles de terre circulaires assignées aux chercheurs d’or dans les sables des rivières, une forme abusive et honteuse d’exploitation dont on peut apercevoir encore les vestiges depuis les airs dans de nombreux endroits du pays.

Actualité »

La meilleure façon d’aider Cuba, c’est de lever le blocus

Obama con empresarios

« L’UNE des façons d’aider les Cubains, c’est que le Congrès lève l’”embargo”, une fois pour toutes ». C’est ce qu’a déclaré le président des États-Unis d’Amérique Barack Obama, en s’adressant à un public composé de représentants des entrepreneurs étasuniens et des membres du secteur d’État et autres formes de gestions cubaines, à l’occasion d’un forum d’affaires qui s’est tenu dans les Anciens entrepôts du bois et du tabac, à La Vieille Havane.

Actualité »

Raul a pris congé d’Obama Obama à l’aéroport

Obama despide Raul

Barack Obama, a conclu sa visite officielle à Cuba le mardi 22 mars. Le président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, le général Raul Castro Ruz, a pris congé du président des États-Unis à l’aéroport international José Marti, Barack Obama.

Actualité »

Raul a reçu le président Obama au Palais de la Révolution

obama y raul

Le président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, le général d’armée Raul Castro Ruz, a reçu le président des États-Unis d’Amérique, Barack Obama, au Palais de la Révolution.

Actualité »

Le Président Barack Obama rend hommage au héros national de Cuba

Obama Marti

Le Président Barack Obama rend hommage au héros national de CubaLa Havane, le 21 mars (ACN). Barack Obama, Président des Etats-Unis d’Amérique, a rendu hommage aujourd’hui, dans la capitale, au héros national José Martí, accompagné du Vice-président du Conseil d’Etat de Cuba, Salvador Valdés Mesa.

Actualité »

Michelle Obama s’intéresse aux expériences cubaines dans l’éducation

Michelle Obama

La première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, a discuté aujourd’hui dans la capitale avec 10 jeunes étudiantes cubaines sur les expériences cubaines dans l’éducation dans le cadre de la visite officielle de trois jours réalisée par le Président Barack Obama à Cuba.

Actualité »

Raúl reçoit Obama dans le Palais de la Révolution

obama_raul

Président des Conseils d’Etat et des ministres, le général d’armée Raul Castro Ruz, a reçu officiellement Barack Obama, Président des États-Unis au Palais de la Révolution,. Les deux dirigeants tiennent une réunion sur les relations bilatérales. Quelques minutes plus tôt, Obama a déposé une couronne au Martí Memorial José pour rendre hommage à hereo National.

Actualité »

Obama arrive à Cuba 20 ans après l’entrée en vigueur de la Loi Helms-Burton

obama Helms Burton

Le président Brack Obama enterre plusieurs mythes avec sa visite historique à Cuba. Il renverse l’hégémonie de la mafia cubano-américaine sur l’important État de la Floride et sur le contrôle de la « vérité » qu’elle a imposée de longue date sur ce qui se passe dans la Grande île des Caraïbes. Le président des États-Unis a eu le courage de se passer de la redoutable machine électorale de Miami, de ses votes, de son soutien financier et de sa capacité de recourir à la fraude.