Actualité »

José Marti ou l’idée du bien

Marti con todos« La pensée de José Marti est à la base de l’histoire de Cuba, c’est en quelque sorte l’incarnation de la cubanité. Par ailleurs, sans Marti il n’y aurait pas de Fidel, car Fidel est un successeur, un effet, une conséquence, un fruit de ce bel arbre nommé José Marti », a déclaré l’intellectuel et théologien brésilien Frei Betto lors de la cérémonie d’ouverture, ce mardi, de la 2e Conférence internationale « Avec tous et pour le bien de tous », au Palais des Conventions de La Havane, à laquelle ont assisté, entre autres, Miguel Diaz-Canel, membre du Bureau politique du Parti et Premier vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres ; Armando Hart, directeur du Bureau du Programme José Marti, et José « Pepe » Mujica, ex-président d’Uruguay.

Depuis aujourd’hui jusqu’au 28 janvier, cette conférence comprendra des interventions magistrales, dont une ayant pour titre « La nouvelle doctrine de sécurité nationale des États-Unis : alliés, concurrents et ennemis », offerte par le sociologue argentin Atilio Boron, ainsi qu’une série d’ateliers et de symposiums, entre autres, sur l’actualité de la pensée du Héros national cubain pour tenter de trouver des solutions communes face à l’aggravation de la crise mondiale.

(Diario Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*