Actualité »

Un candidat aux élections présidentielles françaises se prononce contre le blocus à Cuba

Au cours d’une émission télévisée de la chaîne BMFTV, le candidat du Front de Gauche aux prochaines élections présidentielles françaises Jean-Luc Mélenchon a condamné le blocus des Etats-Unis contre Cuba.

Sur ce sujet, il a déclaré que le gouvernement des Etats-Unis viole systématiquement les résolutions de l’Organisation des Nations Unies se référant au maintient de cette politique génocide contre le peuple cubain.

Il a également plaidé pour un monde différent qui fasse de l’ONU le seul organe légitime sur la scène internationale, ont indiqué des sources de la mission diplomatique cubaine à Paris.

Quelques jours avant, le site Web français Mediapart avait divulgué une longue interview de Mélenchon où il avait déclaré clairement que « l’Amérique du Sud est la principale source d’inspiration du Front de Gauche ».

En relation avec Cuba, il a dit qu’il existait une grande dette avec l’île antillaise, un pays qui représente beaucoup pour la lutte et que sans elle, a-t-il dit, « toute la résistance aurait été brisée en Amérique du Sud à l’époque des dictatures ».

Mélenchon a fondé le parti de Gauche en 2008 pour, ensuite, s’unir au Front de Gauche qui s’est converti en la troisième force politique en France.

La même source diplomatique indique que le jeudi 12 se termine, à Bordeaux, la semaine de la culture cubaine, organisée par des étudiants de l’Institut Universitaire de Technologie de cette importante ville du sud-ouest de la France.

Dans le cadre de cette semaine a été programmée une table ronde avec la participation du professeur et bon connaisseur du thème Cuba Jean Lamore et celle de l’écrivain Salim Lamrani, auteur du livre « État de siège : les sanctions des Etats-Unis contre Cuba ».

La semaine, qui inclut également la présentation d’une série de films et une nuit de salsa a été parrainée, entre autres, par l’Association d’Échanges Linguistiques Franco-cubains, l’Alliance Française, l’Organisation France – Cuba de Bordeaux et l’Institut Cervantes.

( Source: Agence Cubaine d´ Information)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*