Fidel réflexions »

Le fantôme de la Maison-Blanche

Le fantôme de la Maison-Blanche

Voilà trois jours, le vendredi 10 octobre, le monde était toujours
ébranlé par l’impact de la crise financière de Wall Street. Impossible
de calculer les millions de dollars en papier-monnaie que la Réserve
fédérale a injectés dans les finances mondiales afin que les banques
continuent de fonctionner et que les épargnants ne perdent pas leur
argent.

Fidel réflexions »

La vérité en bataille et l’ouvrage de Martín Blandino (Deuxième Partie)

La vérité en bataille et l'ouvrage de Martín Blandino (Deuxième Partie)

« On a beau exiger le maximum de discrétion à ceux qui forment les états-majors et les personnels des postes de commandement, on apprend toujours quelque chose d’une action de guerre qui dure depuis maintenant huit jours et qui a maintenu au maximum de tension des centaines d’hommes et de femmes des deux côtés de l’océan.

Fidel réflexions »

La loi de la jungle

La loi de la jungle

Le commerce au sein d’une société et entre les pays consiste en échanges des biens et services que produisent les êtres humains. Les maîtres des moyens de production s’approprient les profits. Ils dirigent, en tant que classe, l’État capitaliste et se vantent d’impulser le développement et le bien-être social par marché interposé, ce dieu infaillible auquel il voue un culte.

Fidel réflexions »

LA VÉRITÉ EN BATAILLE ET L’OUVRAGE DE MARTÍN BLANDINO (Première partie)

LA VÉRITÉ EN BATAILLE ET L'OUVRAGE DE MARTÍN BLANDINO (Première partie)

Toute la presse internationale parle de l’ouragan économique qui s’abat
sur le monde. Beaucoup le présentent comme un phénomène nouveau. Pas
pour nous : c’était prévisible. Je préfère donc aborder aujourd’hui une
autre question actuelle très intéressante aussi pour notre peuple.

Fidel réflexions »

Nous sommes et devons être socialistes

Nous sommes et devons être socialistes

J’ai parlé le 2 octobre des cours internationaux des carburants que
nous consommons. J’ai l’impression que, par la portée du sujet, cela a
attiré l’attention de nombreux dirigeants et cadres.

Fidel réflexions »

Un thème à méditer

Un thème à méditer

En conditions normales, à Cuba, l’électricité arrive directement à 98 p. 100 de la population, il y existe un système de production et de distribution unique, et les groupes électrogènes la garantissent aux centres vitaux en n’importe quelle circonstance. Il en sera de nouveau ainsi dès que les lignes de transmission auront été rétablies.

Fidel réflexions »

KANGAMBA

KANGAMBA

Kangamba est l’un des films les plus sérieux et les plus dramatiques que j’aie jamais vus. En DVD, sur le petit écran d’un téléviseur. Il se peut que mon jugement soit influencé par des souvenirs indélébiles. Des centaines de milliers de compatriotes auront le privilège de le voir sur grand écran.

Fidel réflexions »

Le socialisme démocratique

Le socialisme démocratique

Au  « capitalisme démocratique » de Bush, on peut mettre en répondant exact le socialisme démocratique de Chávez. Il n’y a pas de manière plus précise de traduire la grande contradiction entre le Nord et le Sud de notre continent, entre les idées de Bolívar et celles de Monroe.

Fidel réflexions »

L’autocritique de Bush

 L'autocritique de Bush

Dans une brève allocution d’un quart d’heure, le président des
Etats-Unis a dit des choses qu’il aurait taxées, si elles avaient été
formulées par un adversaire, de calomnies atroces et cyniques contre le
système économique de son pays qu’il a défini comme du « capitalisme
démocratique ».

Fidel réflexions »

L’OBJECTIF INCONTOURNABLE

L'OBJECTIF INCONTOURNABLE

Environ trente-cinq mille spécialistes cubains de la santé prêtent des services gratuits ou payants dans le monde. De plus, un certain nombre de jeunes médecins de pays comme Haïti et d’autres parmi les plus pauvres du Tiers-monde exercent dans leur patrie aux frais de Cuba. En Amérique latine, nous contribuons fondamentalement par des opérations ophtalmologiques qui permettront à des millions de personnes de conserver ou de retrouver la vue. Nous contribuons aussi à la formation de dizaines de milliers d’étudiants de médecine d’autres nations, dans notre pays ou à l’étranger.