Fidel réflexions »

PERCER À JOUR LA PENSÉE DU NOUVEAU PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS

PERCER À JOUR LA PENSÉE DU NOUVEAU PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS

Ce n’est pas trop malaisé. À peine entré la Maison-Blanche, Barack
Obama a déclaré qu’avant de restituer à son propriétaire légitime le
territoire occupé par la base navale à Guantánamo, il fallait en
premier lieu soupeser si cela porterait atteinte, si peu que ce soit, à
la capacité défensive des Etats-Unis.

Fidel réflexions »

LE ONZIÈME PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS

LE ONZIÈME PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS

Mardi dernier, le 20 janvier 2009, Barack Obama a été investi à la tête
de l’Empire en tant que onzième président des États-Unis depuis le
triomphe de la Révolution cubaine en janvier 1959.

Fidel réflexions »

Ma rencontre avec Cristina

Ma rencontre avec Cristina

La conversation a duré quarante minutes. L’échange d’idées a été aussi intense et intéressant que je l’escomptais. Cristina possède de profondes convictions. Il n’y a pas eu de débat. Après sa conférence au Grand Amphi de l’université de La Havane, elle a répondu sans hésiter aux questions des étudiants, faisant preuve de talent et d’esprit de repartie.

Fidel réflexions »

L’INJUSTIFIABLE DESTRUCTION DE L’ENVIRONNEMENT

L'INJUSTIFIABLE DESTRUCTION DE L'ENVIRONNEMENT

La société capitaliste peut-elle l’éviter ? Les nouvelles sur cette
question ne sont guère encourageantes. On analyse à Poznan le projet
qui sera présenté en décembre 2009 à Copenhague où le traité appelé à
se substituer à celui de  Kyoto sera discuté et approuvé.

Fidel réflexions »

UN HONNEUR IMMENSE ET IMMÉRITÉ

UN HONNEUR IMMENSE ET IMMÉRITÉ

L’honneur qu’il m’ont fait de me remettre l’Ordre honorifique de la Communauté des Caraïbes est immense et immérité, et je leur en sais infiniment gré.

Fidel réflexions »

NAVIGUER À CONTRE-COURANT

NAVIGUER À CONTRE-COURANT

Après qu’Obama se fut adressé, le 23 mai dernier dans l’après-midi à la Fondation nationale cubano-américaine, une création de Ronald Reagan, j’avais écrit le 25 mai des Réflexions intitulées « La politique cynique de l’Empire ».

Fidel réflexions »

LA GRANDE CRISE DES ANNÉES 30

LA GRANDE CRISE DES ANNÉES 30

L’économie étasunienne continua d’enregistrer une croissance soutenue après cette guerre, hormis des crises cycliques que la Réserve parvenait à surmonter sans de trop lourdes conséquences.

Fidel réflexions »

DMITRI A. MEDVEDEV

 DMITRI A. MEDVEDEV

Les derniers mois ont été marqués par des changements surprenants et
des situations nouvelles. Les Yankees ont lancé leurs actions illégales
contre l’Ossétie du Sud et l’Abasie, deux pays qui n’ont rien à voir
avec la Géorgie, armée jusqu’aux dents par les États-Unis qui ont
stimulé et préparé les hommes et fourni les armes en vue d’attaquer les
forces russes cantonnées là en toute légalité pour éviter les effusions
de sang qui se produisaient, un fait reconnu par la communauté
internationale et en attente de solution. Deux mille mercenaires
géorgiens au service de la guerre infâme et aventurière de conquête
yankee à la recherche de pétrole avaient été déplacés de ce théâtre
pour renforcer les attaquants.

Fidel réflexions »

TRANSPARENCE TOTALE

TRANSPARENCE TOTALE

Qui en doute ? Des observateurs de toutes parts et de tous acabits ont
assisté aux élections vénézuéliennes du 23 novembre. Les journalistes
ont transmis leurs dépêches dans une liberté absolue. L’oligarchie,
elle, a calomnié grossièrement sur tous les toits et aux quatre vents:
le fait d’avoir retardé l’heure de fermeture des bureaux, afin de
permettre aux citoyens de voter, ne visait censément qu’à garantir les
fraudes, bien que le Conseil électoral national l’ait décidé et annoncé
au préalable.

Fidel réflexions »

LE G 20, LE G 21 ET LE G 192

LE G 20, LE G 21 ET LE G 192

Comme s’il n’y avait assez de motifs de nos jours pour perdre la tête, les sigles provoqués par la crise prolifèrent à un point tel que personne n’y entend goutte. Le premier a été le G-20, un groupe sélect qui a prétendu nous représenter tous à Washington ; le second a été l’APEC, un groupe lui aussi sélect qui vient de se réunir à Lima : on y trouvait le pays le plus riche, les Etats-Unis, le numéro un, avec leur PIB annuel par habitant de 45 000 dollars, et le numéro cent, la République populaire de Chine, avec ses 2 483 dollars, mais le plus gros détenteur de bons de trésor de ce pays.