Fidel réflexions »

Une autre star du Tea Party

La représentante étasunienne Ileana Ros, rien moins qu’elle, ravisseuse du petit Elián González à Miami, promotrice de coups d’État, protectrice de criminels comme Posada Carriles et auteur de bien d’autres méfaits, se rendra en Haïti où un séisme a tué un quart de million de personnes et où l’épidémie de choléra en cours a causé la mort de presque quatre mille personnes et reste une menace pour le reste du continent.
 
Une dépêche de la DPA informe :
 
            « Selon un communiqué émis aujourd’hui par son bureau, la représentante républicaine Ileana Ros-Lehtinen se rendra mardi en Haïti, ce qui sera son premier voyage à l’étranger depuis qu’elle a été nommée présidente de la Commission de politique extérieure de la Chambre des représentants, contrôlée maintenant par les républicains.
 
« La représentante d’origine cubaine a dit espérer recevoir durant son séjour à Port-au-Prince un rapport sur les “progrès” faits dans le relèvement du pays et sur la “controverse électorale en cours” après les élections présidentielles du 28 novembre.
 
            « “Il est important que je puisse me rendre en Haïti, un pays très proche des USA et très cher”, a déclaré la représentante de la Floride, un État où vit une forte colonie haïtienne.
 
            « “C’est très important pour les intérêts des États-Unis, et j’ai un intérêt personnel à ce que la stabilité, la démocratie et la libre-entreprise s’y enracinent”, a-t-elle ajouté.
 
Je me demande si l’administration étasunienne est consciente du risque qu’implique pour son autorité morale la présence perturbatrice d’Ileana Ros-Lehtinen en Haïti.
 
            Mais ce n’est pas tout. Une dépêche de l’AP informe :
 
 « PORT-AU-PRINCE, Haïti (AP). Des observateurs de l’Organisation des États américains recommanderont que le candidat du gouvernement aux dernières élections présidentielles d’Haïti soit exclu du second tour et qu’il cède sa place à un chanteur populaire qui est arrivé troisième, selon un rapport obtenu par l’Associated Press.
 
« L’OEA prévoyait de présenter ce document lundi au président René Préval.
 
« Le rapport n’est pas encore public, mais l’AP en a obtenu une copie, et un diplomate au courant en a confirmé les recommandations. Un autre fonctionnaire des affaires étrangères a affirmé que le document était en cours d’édition et de traduction en français, mais que les conclusions se maintenaient.
 
« La Commission électorale haïtienne devra décider de la façon de répondre à cet appel, mais les recommandations de l’équipe de l’OEA pourraient beaucoup peser. Trois candidats estiment avoir le droit de participer au second tour. Des troubles ont éclaté dans le pays à l’annonce des résultats préliminaires du premier tour.
 
« Il n’est pas prévu que Préval réponde publiquement à ce rapport avant mercredi, premier anniversaire du terrible séisme du 12 janvier 2010.
 
« Le second tour, prévu pour dimanche, a été ajourné, en partie dans l’attente de l’évaluation de l’OEA qui cherche comment sortir le pays de ce marasme politique. Selon certains fonctionnaires, les élections n’auraient pas lieu avant le mois prochain. »
 
Le pays vivait dans le calme. La lutte contre l’épidémie se déroulait avec succès. Ces dix-sept derniers jours, la Mission médicale cubaine et la brigade Henry Reeve ont traité 9 857 cholériques dont aucun n’est décédé.
 
            Le président René Préval avait discuté avec les représentants diplomatiques, dont celui de l’OEA, l’écrivain brésilien Ricardo Seitenfus, un dénouement politique à cette situation complexe.
 
            C’est justement après que ce dernier a été cassé sans préavis par le secrétaire de l’OEA que, selon les nouvelles reçues, ce problème se présente. Espérons que les représentants d’Amérique latine et des pays accrédités à l’ONU éviteront qu’au milieu de la destruction, de la pauvreté et de l’épidémie qui sévit encore fortement, le chaos ne s’empare d’Haïti à cause d’une lutte entre partis rivaux.
 
 
 
 
 
Fidel Castro Ruz
Le 10 janvier 2011
21 h 50

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*