Fidel réflexions »

PAS DE DÉCÈS PAR CHOLÉRA DEPUIS UNE SEMAINE

Hier, j’ai informé que 1 523 personnes étaient déjà décédées du choléra en Haïti et j’ai expliqué les mesures adoptées par notre parti et  notre gouvernement.

Je ne pensais pas écrire aujourd’hui sur ce point, mais je me suis pourtant décidé à rédiger de courtes Réflexions.

Le docteur Lea Guido, représentante de grande expérience de l’OPS et de l’OMS à Cuba et en Haïti, a affirmé hier après-midi que, compte tenu des circonstances régnant en Haïti, on calculait que l’épidémie toucherait 400 000 personnes.

De son côté, le vice-ministre cubain de la Santé et chef de la Mission médicale cubaine, notre ambassadeur en Haïti et d’autres compagnons de la Mission se sont réunis toute la journée avec le président René Préval, avec le docteur Lea Guido, avec le ministre haïtien de la Santé et avec d’autres fonctionnaires des deux pays pour élaborer des mesures à appliquer d’urgence.

La Mission médicale cubaine, qui s’occupe déjà de trente-sept centres où elle a soigné à ce jour 26 040 personnes atteintes de choléra, recevra le renfort immédiat de la Brigade Henry Reeve, ce qui permettra d’ouvrir douze centres de plus (soit un total de quarante-neuf) et de préparer mille cent nouveaux lits, dans des tentes conçues et fabriquées dans ce but en Norvège et dans d’autres pays, et déjà achetées grâce aux fonds de lutte contre le séisme que le Venezuela a fournis à Cuba pour relever le système de santé haïtien.

Le docteur Somarriba a donné une nouvelle encourageante aujourd’hui en fin d’après-midi : ces sept derniers jours, aucun malade n’est décédé de choléra dans les centres pris en charge par la Mission médicale cubaine. Il sera impossible de maintenir un tel indicateur, car d’autres facteurs peuvent influencer ces résultats, mais cela offre une idée très réconfortante de l’expérience acquise, des méthodes adéquates et du dévouement de notre personnel médical.

Nous nous réjouissons aussi que le président René Préval, dont le mandat conclut le 16 janvier prochain, ait décidé de convertir la lutte contre l’épidémie en l’activité la plus importante de sa vie, une idée bénéfique au peuple haïtien dont héritera le prochain gouvernement.

Fidel Castro Ruz
Le 27 novembre 2010
21 h 56

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*