Fidel réflexions »

Je suis optimiste à partir de fondements rationnels

Les jours s’écoulent. L’un derrière l’autre, à toute allure. D’aucuns s’inquiètent. Moi, en revanche, je suis tranquille.

Je partage avec nos travailleurs les résultats de leurs efforts, au milieu du blocus et des besoins accumulés.

Notre pays est l’un des mieux préparés à affronter les obstacles, et il a fait preuve non seulement d’une grande abnégation, mais aussi de solidarité avec d’autres peuples, tels les efforts qu’il consentait en Haïti avant le séisme et qui se sont fortement accrus ensuite.  Voilà quelques jours, j’ai eu l’honneur d’accueillir les membres de la Mission solidaire Moto Méndez qui ont complété l’?uvre de la Brigade médicale cubaine en Bolivie, laquelle a offert plus de 40 millions de consultations et opéré de la vue, jusqu’à hier, 543 629 personnes. Malgré les effets des changements climatiques qui y alternent les pires chaleurs et les froids les plus intenses.

Nous savons ce que souffre la Russie : la chaleur et des centaines d’incendies de forêt et de tourbe, la fumée asphyxiante, les pluies tardives et, le comble, de la neige en été ! Nous avons vu les images des fleuves en crue au Pakistan, et le gigantesque iceberg qui s’est détaché du Groenland. Tout ceci, parce que les êtres humains perturbent les conditions naturelles.  

Mais je suis optimiste à partir de fondements rationnels et solides. L’avenir m’inquiète, mais je crois aussi toujours plus que la solution est à portée de nos mains si nous faisons en sorte que la vérité touche assez de personnes parmi les milliards qui peuplent notre planète.    

Fidel Castro Ruz
Le 20 août 2010
13 h17

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*