Fidel réflexions »

NE PAS FAIRE DE CONCESSIONS À L’IDÉOLOGIE ENNEMIE

J’ai décidé d’écrire ces Réflexions après avoir entendu un commentaire public d’un média de la Révolution, dont je vais taire le nom.

Il faut faire très attention à ce que l’on affirme pour ne pas faire le jeu de l’idéologie ennemie. On ne peut accuser la Période spéciale du système que l’impérialisme a imposé au monde; elle n’a pas inventé les changements climatiques, la civilisation dépendante de la consommation des hydrocarbures, le transport de chaque membre d’une famille dans une voiture qui voyage quasiment à vide, ni l’idée néfaste de convertir les aliments en carburant; elle n’a pas inventé les guerres mondiales pour le partage de la planète, les bases militaires, les armes atomiques et radio-électroniques, les satellites spatiaux qui épient toute chose et dirigent vers la cible des rayons meurtriers, les missiles téléguidés, les sous-marins qui tirent depuis mille mètres de profondeur, la science et la technologie au service de la mort et de la destruction.

Elle n’a pas non plus inventé la géographie politique et les terres dont dispose chaque nation, qui ont été le fruit d’autres facteurs historiques.


Que l’on réfléchisse bien à ce que l’on dit, à ce que l’on affirme, pour ne pas faire d’honteuses concessions. Que l’on analyse la nature et la psychologie des êtres humains; leur durée d’action est très brève et constitue à peine une fraction de seconde dans l’histoire de notre espèce. Le comprendre est un grand remède contre la vanité.

La Période spéciale a été la conséquence inévitable de la disparition de l’URSS qui a perdu la bataille idéologique et qui nous a poussés à une étape de résistance héroïque dont nous ne sommes pas encore totalement sortis.

Qu’il est difficile d’être bref dans la Bataille d’idées!

Fidel Castro Ruz

15 avril 2008

16 h  45 

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*