Fidel réflexions »

LE RÉPUGNANT ACHAT DE SPORTIFS

Quel a été le pire problème des pays pauvres du point de vue technologique et économique ? Le vol des cerveaux

Et lequel, du point de vue patriotique et éducatif ? Le vol des talents.

Des organes de presse de pays pauvres et des personnes sainement intéressées par le sport commencent à se demander pourquoi on leur vole leurs talents sportifs, après qu’ils ont fait tant de sacrifices et d’investissements dans leur formation.

Cuba, dont nul ne saurait nier les efforts et les résultats dans le sport amateur, subit plus que tout autre pays les morsures des piranhas. Voyez donc l’attitude de ces maquignons face à la dénonciation de Cuba. Quand j’ai parlé de la mafia allemande et des millions de dollars dont elle dispose pour suborner des sportifs cubains, ces gens-là se sont vexés : « Non, non, nous ne sommes pas une mafia. »

Ils ont pourtant raconté par le menu comme fonctionne le honteux business consistant à acheter et à vendre des boxeurs. Je cite entre guillemets ce qu’ils en ont dit, dans l’ordre où les dépêches me sont arrivées.

« HAMBOURG, 24 juillet (DPA). Les responsables d’Arena Box Promotions, l’une des agences allemandes qui captent des boxeurs amateurs de l’étranger pour en faire des professionnels, se sont défendus aujourd’hui des critiques du président cubain, Fidel Castro.

« Müller-Michaelis a appris à travers l’agence DPA les accusations de Castro qui a confirmé dans un article que divulgue aujourd’hui la presse cubaine les désertions de Guillermo Rigondeaux, double champion olympique et champion du monde, et d’Erislandy Lara, champion du monde, qui faisaient partie de la délégation de leur pays aux Jeux panaméricains de Rio de Janeiro.

« “Il existe en Allemagne une mafia qui se consacre à sélectionner et à acheter des boxeurs cubains, puis à les présenter à des compétitions sportives internationales. Elle recourt à des méthodes psychologiques raffinées et dépense des millions de dollars”, a affirmé le dirigeant cubain. »

« HAMBOURG, 25 juillet (DPA). Les deux boxeurs cubains qui ont déserté durant les Jeux panaméricains de Rio de Janeiro, Guillermo Rigondeaux et Erislandy Lara, ont utilisé des médiateurs pour entrer en contact avec l’agence allemande Arena Box Promotions, selon ce qu’a déclaré le Turco-Allemand Ahrmet Öner, son chef, à un journal berlinois.

« Lors de brèves déclarations au journal, Öner a affirmé que ce sont les boxeurs eux-mêmes qui avaient entrepris d’entrer en contact avec son agence, et non à l’inverse, comme l’ont insinué certains médias cubains.

« C’est pour cette raison qu’Öner, qui n’est pas actuellement en Allemagne, mais en vacances quelque part dans le Sud de l’Europe, a décidé de dépêcher des émissaires en Amérique du Sud pour tenter d’entrer en contact avec Rigondeaux et Lara, mais il n’a pas donné d’autres détails.

« Les declarations d’Öner ont été confirmées aujourd’hui à Hambourg par le porte-parole d’Arena, Malthe Müller-Michaelis, qui a réitéré que l’initiative est partie des “déserteurs” cubains, selon ses déclarations à l’agence DPA.

« Il s’agit en l’occurrence d’Odalnier Solis, de Yuriolquis Gamboa et de Yan Barthelemy, qui ne sont pas actuellement en Allemagne, mais en vacances à l’étranger.

« Par ailleurs, Peter Danckert, président de la commission des sports au Bundestag allemand, a refusé de faire des déclarations au sujet des boxeurs cubains en fuite.

« “Que les experts en la matière se prononcent”, a-t-il répondu à une question de DPA. »

« HAMBOURG. 26 juillet (DPA). Les deux boxeurs cubains qui ont “déserté” des Jeux panaméricains de 2007 à Rio, Guillermo Rigondeaux et Erislandy Lara, se trouvent en Turquie où ils attendent leur permis de séjour pour lªAllemagne, selon ce qu’affirme aujourd’hui le journal Morgenpost.

« “Nous avons engagé Rigondeaux et Lara”, a confirmé au journal le chef de l’agence de promotion hambourgeoise Arena, le Turc Ahmet Öner.

« “Fidel, naturellement, est furieux, mais il n’a pas de quoi s’étonner. Ses boxeurs ne veulent pas rester des amateurs toute leur vie, ils veulent gagner de l’argent”, a affirmé Öner au journal.

« “Fidel veut cacher au monde ses formidables boxeurs. Moi, je les montre au monde”, a souligné le jeune promoteur de trente-quatre ans.

« “Rigondeaux, de vingt-six, a une classe extraordinaire. Le double champion olympique des poids coq a gagné 142 combats d’affilée de 1999 à 2003. “

« Malgré le mécontentement de Castro contre “la mafia allemande”, Öner a affirmé au Morgenpost qu’il veut faire des affaires avec le président cubain. “Je lui proposerai d’organiser sous peu une soirée de boxe à La Havane”. »

« HAMBOURG, 26 juillet (DPA). Les boxeurs cubains Guillermo Rigondeaux, double champion olympique des poids coq, et Erislandy Lara, champion du monde welter, ont signé des contrats avec l’agence allemande Arena Box Promotions après avoir “déserté” durant les Jeux panaméricains de Rio de Janeiro.

« “Les spéculations ont pris fin. Rigondeaux et Lara ont signé des contrats pour cinq ans avec Arena”, affirme aujourd’hui dans un communiqué le groupe hambourgeois de l’impresario turco-allemand Ahmet Öner.

« Les deux pugilistes voyageront prochainement en Allemagne. Öner a refusé de révéler où ils se trouvent, “pour des raisons bien compréhensibles”, selon ce qu’affirme le communiqué d’Arena, mais il a indiqué que les démarches étaient en cours pour leur  faire délivrer le visa et le permis de séjour en Allemagne. »

« HAMBOURG, 26 juillet (AP). Les deux pugilistes cubains qui ont déserté durant les Jeux panaméricains de Rio de Janeiro ont signé jeudi des contrats de cinq ans avec une chaîne de télévision câblée.

« Le coq Guillermo Rigondeaux, double champion olympique et champion du monde de boxe amateur, et le welter Erislandy Lara, champion du monde amateur, ont signé avec l’entreprise Arena TV.

« Arena TV est la compagnie avec laquelle trois autres boxeurs cubains de première ligne qui avaient déserté en décembre ont déjà signé des contrats.

« “Maintenant, les meilleurs promesses de la boxe professionnelle mondiale boxent pour Arena”,  a déclaré le directeur de l’agence, Ahmet Öner.

« Rigondeaux et Lara ne se sont pas présentés à leurs combats de dimanche dernier à Rio et l’on était resté depuis sans nouvelles d’eux.

« Depuis les Jeux olympiques de 2004, la boxe cubaine a perdu plusieurs de ses principales figures qui boxent maintenant comme professionnels aux Etats-Unis et en Europe.

« Arena veut s’imposer dans le monde des transmissions sportives et estime que les Cubains représentent un gros investissement. »

« RIO DE JANEIRO, 26 juillet (EFE). L’impresario allemand Ahmet Öner, promoteur de quatre boxeurs cubains désormais réfugiés en Allemagne, a admis dans des déclarations à un journal brésilien avoir organisé la fugue des deux pugilistes cubains qui ont déserté durant les Jeux panaméricains de Rio de Janeiro.

« C’est moi qui ai tout organisé”, a assuré le propriétaire de l’agence Arena Box Promotions dans des déclarations publiées aujourd’hui par le journal Folha de Sao Paulo, admettant avoir dépensé près d’un demi-million de dollars dans cette opération.

« Rigondeaux, vingt-six ans, double champion olympique et champion du monde des poids coq, était l’une des principales figures de Cuba aux Jeux panaméricains de Rio de Janeiro et il était considéré comme  médaille sûre pour son pays.

« La fuite des deux boxeurs a été découverte quand ils se sont absentés cette semaine de la séance de pesage à laquelle ils devaient se soumettre pour disputer les combats dans leurs catégories respectives où ils étaient les favoris à la médaille d’or.

« Un groupe d’ici en Allemagne, qui a de bons contacts en Amérique du Sud, m’a amené en décembre Barthelemy, Gamboa et Solis. J’ai bien payé. Ils ont fini par m’amener Rigondeaux et Lara”,  a assuré le représentant des pugilistes.

« J’ai bichonné Solis, Gamboa et Barthelemy, qui sont des amis de Rigondeaux et de Lara. Je crois que ça a aidé”, a ajouté l’impresario, voulant dire par là que l’amitié entre les boxeurs a influé sur les deux autres champions olympiques pour qu’ils choisissent à leur tour de déserter et d’entreprendre une carrière de professionnels en Allemagne.

« Le promoteur allemand a affirmé que l’opération organisée en décembre dernier pour assurer la désertion des trois boxeurs et les faire venir en Allemagne lui a coûté près de 1,5 million de dollars.

« Les cinq seront champions du monde (de boxe professionnelle). Je suis aujourd’hui le plus jeune promoteur de boxe européen. Avec eux, je serai le plus grand”, a-t-il assuré. »

« HAMBOURG, 26 juillet (DPA). [...] La fugue était prévue depuis plusieurs mois, à l’occasion d’un tournoi à Ankara. Mais à cette occasion les Cubains sont venus avec une seconde équipe, sans Rigondeaux, justement celui qui intéressait le plus Öner.

« Plus tard, quand les Cubains ont décidé de ne pas participer au tournoi de Halle (Allemagne) où se disputait la traditionnelle “Chemie Pokal”, Öner a commencé à soupçonner que les Cubains avaient eu vent qu’un boxeur pensait déserter. C’est à Halle, dans le cadre de la “Chemie Pokal”, que le poids mi-lourd Juan Carlos Gómez avait déserté voilà plus de dix ans. (Un quatrième pugiliste acheté auparavant.)

« Voilà pourquoi nous nous sommes concentrés sur Rio et les Jeux panaméricains où nous avons finalement atteint notre objectif, a-t-il dit.

« Maintenant, nous sommes en pleines démarches bureaucratiques avec les jeunes gens et quand nous aurons obtenu tous les documents, nous nous rendrons en Allemagne où nous allons les accueillir dans le cadre adéquat”, a-t-il indiqué. Les deux Cubains ont signé un contrat pour cinq ans.

« Pour les autres Cubains, ça a pris trois mois. Avec ces deux-là, je crois que ça prendra moitié moins de temps, un mois et demi.” »

Voyez un peu comment ils se vantent du méfait commis contre notre pays. L’on savait pertinemment que Cuba décrocherait presque toutes les médailles d’or en boxe. Il fallait frapper notre pays. Non contents d’acheter les deux pugilistes qui étaient sûrs de gagner la médaille d’or, ils ont blessé au moral les autres sportifs qui ont continué de se battre avec courage pour obtenir la leur. Ce coup bas a même influencé les arbitres et les juges.

Malgré tout l’argent du monde, ils n’auraient jamais pu acheter des hommes comme Stevenson, Savón ou Roberto Balado, aujourd’hui décédé, qui ont légué une si belle tradition à la gloire de la boxe cubaine.

Nous avons déjà, malgré tout, quarante-quatre médailles d’or.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*