Actualité »

Mambisa, parmi les cinq candidats-vaccins contre la COVID-19 dans le monde administrable par voie nasale

cartel MambisaMis au point par des scientifiques du CIGB, le candidat-vaccin cubain Mambisa fait partie du groupe restreint des cinq vaccins créés dans le monde au début du mois d’avril qui sont administrables par voie nasale et ont atteint le stade des essais cliniques contre la COVID-19.

La Dr ès sciences Marta Ayala Avila, membre du Bureau politique du Parti et directrice générale du CIGB, a déclaré à Granma que Mambisa est le seul produit de ce type basé sur la plateforme technologique des antigènes produits par recombinaison, dont les principaux avantages sont la sécurité et la possibilité d’administrer des doses multiples afin de renforcer la réponse immunologique au fil du temps. Un autre avantage, a-t-elle ajouté, réside dans son potentiel à induire ce type d’action dans la muqueuse nasopharyngée, ce qui est particulièrement pratique, puisqu’il s’agit d’un candidat-vaccin contre une maladie dont les portes d’entrée sont les voies respiratoires.

Elle a rappelé qu’en 2015, le Centre a enregistré le premier vaccin thérapeutique présentant cette caractéristique (le HeberNasvac), obtenu dans le monde contre une maladie infectieuse chronique, en l’occurrence l’hépatite B chronique.
L’une des protéines qui font partie du produit visé, la nucléocapside ou protéine qui forme le noyau du virus, et qui a la capacité de stimuler la réponse immunitaire, est celle qui a été utilisée pour la mise au point de Mambisa, en la combinant avec la protéine RBD.

Selon le Dr Gerardo Guillén Nieto, directeur de la recherche biomédicale du CIGB, Mambisa a terminé l’étude clinique de phase I sur 88 volontaires, menée au Centre national de toxicologie (Cenatox).
Ce candidat-vaccin démontré un bon niveau de sécurité et les résultats préliminaires ont également révélé une action immunologique efficace.

De même, dans des études menées auprès de personnes ayant souffert de la maladie lors du premier pic de l’épidémie dans notre pays, Mambisa s’est révélé être un très bon candidat pour renforcer le système immunitaire avec l’administration d’une seule dose, même six mois après l’infection.

Compte tenu de la simplicité de son utilisation et de sa grande sécurité, Mambisa pourrait servir de dose de rappel pour les programmes d’immunisation avec d’autres vaccins qui, en raison de leur nature ou des effets indésirables qu’ils provoquent, ne peuvent être utilisés dans des applications multiples.

Le Dr Guillén Nieto a souligné qu’une étude clinique de phase I/III est actuellement menée en coordination avec l’hôpital Hermanos Ameijeiras et l’aire de santé de la municipalité Centro Habana de la capitale afin d’évaluer la sécurité et la capacité de cette administration unique de Mambisa à renforcer l’immunité.

(Taken from Granma)

Envoyer le commentaire

Votre email n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués. *

*