Actualité »

Soutien du peuple à un système électoral authentique

votacion-porcuba-foto-marcelino-vazquez85,65 % des électeurs, soit 7 399 891, ont exercé leur droit de vote, a annoncé la Commission électorale nationale (CEN), après avoir procédé aux opérations de contrôle et de recensement pour examiner la concordance des données avec le Registre des électeurs.

Selon les déclarations en conférence de presse de la présidente de la CEN, Alina Balseiro Gutiérrez, les 605 candidats à un poste de député à l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire, ayant obtenu plus de la moitié des suffrages exprimés, conformément aux termes de la Loi, ont été élus, ce qui a été confirmé par la Commission dans chacune des provinces.

Au terme du scrutin et à la suite des résultats provisoires, la CEN a poursuivi ses travaux d’analyse des premiers résultats à l’issue du scrutin, notamment la concordance des données.

Ce contrôle a permis d’éviter les répétitions dans le Registre des électeurs sur la base des inscriptions réalisées dans chaque collège, notamment les inscriptions exceptionnelles d’électeurs qui figuraient sur la liste de leur lieu de résidence permanente, mais qui ont exercé leur droit de vote dans un collège différent de celui auquel ils appartenaient.

Ont également été exclues les personnes décédées après la mise à jour du Registre, l’impression et la remise des listes électorales aux commissions électorales municipales pour le jour du scrutin.

Les contrôles effectués concernant une éventuelle répétition de 336 215 inclusions exceptionnelles a permis d’aboutir à une liste actualisée de 8 639 989 électeurs.

94,42 % des bulletins déposés dans les urnes, répondant aux exigences établies par la loi, ont été déclarés valides, un chiffre supérieur à celui enregistré lors de la première étape de ce processus, à l’occasion de l’élection des délégués aux assemblées municipales du Pouvoir populaire, ainsi qu’à celui obtenu lors des élections de 2013.

La CEN a félicité les autorités électorales pour leur travail à tous les niveaux, la collaboration décisive des responsables dans les provinces et, surtout, la participation du peuple, une claire démonstration de la reconnaissance du système électoral cubain, qui permet l’élection transparente de ceux qui dirigeront le pays pour une période de cinq ans.

(Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*