Actualité »

Cartagena : le début d’une nouvelle ère de paix

Raul ColombiaQuelques minutes après midi de ce dimanche 25, heure de Cuba, le général d’armée Raul Castro Ruz, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, est arrivé dans cette ville pour assister à la cérémonie organisée dans le cadre de la signature de l’Accord final entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie-armée du peuple (FARC-EP), pour mettre un terme au conflit et entreprendre la construction d’une paix stable et durable.

À l’aéroport Rafael Nuñez, le chef d’État cubain a été reçu par la vice-ministre des Affaires étrangères, Patricia Londoño, qui s’est déclarée honorée de pouvoir souhaiter la bienvenue à Raul, et lui a exprimé sa « gratitude infinie envers Cuba pour tous les efforts déployés au cours des dernières années pour accueillir les conversations ».

La délégation cubaine est composée en outre par Bruno Rodriguez Parrilla, ministre des Relations extérieures ; Eusebio Leal Spengler, Historien de la ville de La Havane ; José Luis Ponce Caraballo, ambassadeur en Colombie, et d’autres fonctionnaires du gouvernement et du ministère de Relations extérieures, dont beaucoup ont agi à plusieurs moments comme garants de la Table de dialogue.

Depuis sa position en tant que garant de ce processus historique, dont les premiers pas furent franchis il y a près de quatre ans à La Havane, Cuba a contribué à ces efforts, convaincue de l’importance d’obtenir une paix définitive dans la nation sœur de Colombie en vue honorer l’engagement de notre région de devenir une Zone de Paix.

Selon des sources du ministère cubain des Relations extérieures, une cérémonie religieuse sera présidée aujourd’hui lundi vers midi par le président Juan Manuel Santos, à l’église San Pedro Claver, située dans le centre historique de la ville.

Dans l’après-midi est prévue la cérémonie de signature des Accords de paix, sur l’esplanade de San Francisco du Centre des conventions Cartagena de Indias, à laquelle environ 16 chefs d’État et de gouvernement ont confirmé leur participation, ainsi que plusieurs représentants d’organismes internationaux et ministres des Affaires étrangères.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*