Actualité »

L’Amérique latine et la Caraïbe : un engagement pour la paix

icap, reunio pazL’engagement de maintenir la stabilité dans la région constitue ces jours-ci le centre des débats du 1er Séminaire international Réalités et Défis de la Proclamation de l’Amérique latine et la Caraïbe comme Zone de paix, qui a lieu à La Havane du 19 au 29 septembre.

Des délégués du Brésil, du Mexique, d’Équateur, du Salvador, de la Barbade, du Nicaragua, d’Argentine, du Pérou, de Porto Rico et du Venezuela et de Cuba assistent à ce séminaire.

Ce sera la première réunion après la Proclamation de l’Amérique latine et la Caraïbe comme Zone de paix. C’est pourquoi apporter de nouveaux regards pour trouver une solution aux différends et aux conflits à travers le dialogue est d’une importance extrême, spécialement dans le contexte actuel.

Au cours de l’inauguration, Silvio Platero Yrola, président du Mouvement cubain pour la paix et la souveraineté des peuples, a déclaré que cet événement se tient dans un contexte marqué par une offensive impériale contre les processus révolutionnaires et intégrationnistes dans Notre Amérique.

Et d’ajouter que la Proclamation – signé à La Havane durant le 2e Sommet de la Celac en 2014 – constitue un engagement incontournable pour les pays latino-américains. Une question qui sera à l’ordre du jour de ces journées.

Dans le cadre du Séminaire la présidente du Conseil mondial de la paix, Maria do Socorro Gomes, a reçu la médaille de la Paix, qui lui a été remise par José Ramon Balaguer, chef du Département des Relations internationales du Parti communiste.

La militante brésilienne s’est félicitée de recevoir cette reconnaissance de la part du pays le plus courageux et solidaire du monde, ajoutant que « la paix est une nécessité impérieuse au niveau international ».

Au programme de ce 1er séminaire international Réalités et Défis de la Proclamations de l’Amérique latine et la Caraïbe comme Zone de paix, des tables rondes et des débats sont prévus, au cours desquels seront analysés les perspectives et les défis actuels face à la politique des États-Unis envers l’Amérique latine et ses implications pour la paix.

(Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*