Actualité »

Débats sur les thérapies chez les enfants atteints de maladies neurologiques

congreso neurologiaLES séquelles des maladies neurologiques chez des patients d’âge pédiatrique a été le thème de réflexion du 1er Congrès international sur le développement neurologique et la prise en charge précoce, qui s’est déroulé du 15 au 17 juin à l’hôtel Grand Memories de la station balnéaire de Varadero, dans la province de Matanzas.

Organisée par le ministère cubain de la Santé publique, l’Université des sciences médicales de Matanzas, le Conseil provincial des sociétés scientifiques et l’Institut mexicain de stimulation précoce et de développement humain, la

rencontre a réuni plus d’une centaine de spécialistes cubains et près de 80 délégués des États-Unis, du Mexique, d’Argentine, du Panama, du Costa Rica, du Brésil, d’Équateur, de Colombie et du Salvador, qui ont débattu des progrès notables enregistrés dans la sphère de la neuropsychologie dans les premières années de vie.

À l’ordre du jour : l’analyse des résultats des évaluations et des diagnostics des troubles neuro- cognitifs à des âges précoces, y compris l’autisme ; la maturation de l’activité électrique cérébrale et les nouvelles découvertes et approches thérapeutiques ; le traitement pour la rééducation neurologique du nourrisson présentant un risque de dommage neurologique, ainsi que les principaux résultats des recherches du Centre de développement neurologique Rosa Luxemburg, situé dans la ville de Cardenas, dans cette même province de Matanzas.

La Mexicaine Silena Dinza Lores a expliqué à Granma International que cette rencontre est née des expériences accumulées lors de deux cours organisés par le Centre neurologique de Cardenas à l’intention de spécialistes étrangers, comme Dépistage précoce pour le diagnostic et le traitement des maladies du développement neurologique, et La rééducation de ce type de patient.

« À ces entraînements, les professionnels ont eu à leur disposition une série d’outils qui leur seront nécessaires dans leur travail, d’où la nécessité de socialiser les résultats et d’unifier les critères pour obtenir de meilleures pratiques thérapeutiques pour nos patients », a-t-elle ajouté.

Yovany Itzel Vergara Castillo, du Panama, a participé aux deux cours et elle s’est déclarée très intéressée par les expériences cubaines. « À Cuba, on accorde une très grande importance aux enfants, qui font l’objet d’une attention particulière et d’une prise en charge intégrale, avec des programmes efficaces pour favoriser leur plein épanouissement. Les professionnels cubains n’hésitent pas à partager leurs connaissances, ce qui contribue à instaurer un climat de confiance et d’échange sincère dans nos efforts pour aider les gens », a-t-elle affirmé.

Ce même avis est partagé par le Dr Mauricio Leon Iza, de Colombie, qui a présenté deux exposés à ce congrès intitulés Le cerveau périnatal et les facteurs de risque pour le développement neurologique, et Corrélateurs neurobiologiques de la prise en charge précoce.

Ce docteur en biologie moléculaire a indiqué : « J’aime faire des recherches sur le fonctionnement du cerveau et du système nerveux, afin de savoir ce qui se passe lorsque ses organes tombent malades ou en cas de dommages dus à des mauvaises pratiques. Je veux parler des nourrissons nés prématurément ou s’il y a un accident avant ou durant l’accouchement. Par ailleurs j’étudie les maladies infectieuses chez les femmes enceintes et chez les nouveau-nés pour déceler les causes des problèmes neurologiques qui entravent le développement normal de l’enfant ».

Cet événement scientifique lui a permis d’enrichir sa pratique médicale et sa formation, de rencontrer des collègues d’autres pays spécialisés dans les thérapies pour la rééducation physique et psychologique des patients atteints de troubles cérébraux. Le Dr Leon a salué les progrès réalisés par Cuba dans les domaines de la neurologie.

Les recherches de la spécialiste argentine Dolores Lipnik sont basées sur les méthodes de Bobath, une approche orientée vers la solution de problèmes pour l’évaluation et le traitement des personnes souffrant de troubles de la motricité et de la posture en raison d’une affection du système nerveux central. Le concept Bobath, du nom de la physiothérapeute allemande Berta Bobath et de son mari neurologue Karel, créateurs d’une méthode de réhabilitation et de traitement.

Son exposé Construire la marche depuis le développement moteur propose une série d’activités pour programmer la marche du nouveau-né, qu’il soit atteint ou non d’un handicap. Pour elle, il est important d’activer le système musculo-squelettique dès les premiers jours après la naissance afin d’assurer une bonne posture et atténuer les effets lors de la marche.

« Ce Congrès m’a permis de découvrir des expériences enrichissantes. J’ai pu échanger avec des personnes hautement qualifiées. Les Cubains nous ont montré tout ce qu’ils font, en partant des garanties sociales d’un système de santé inclusif, doté d’une couverture pour traiter d’une manière intégrale toutes les pathologies infantiles », a signalé cette spécialiste, titulaire d’une licence en physiothérapie et en kinésiologie de la province argentine de Salta.

Les travaux scientifiques ont été présentés lors de dissertations, tables rondes, conférences magistrales, exposés, séances thématiques spéciales et autres. L’événement a également comporté une exposition pour la promotion et la présentation de produits et de technologies associées aux services de santé.

(Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*