Actualité »

Communiqué de presse 22 avril 2016

Cruceroi TurismoLe 22 mars 2016, la compagnie de croisières étasunienne « Carnival » a signé des contrats avec les entreprises cubaines en vue d’amorcer les opérations entre les États-Unis et Cuba à partir du mois de mai de cette année.

Au préalable, le 16 février, un accord avait été conclu pour l’établissement de vols réguliers entre Cuba et les États-Unis.

Comme il a été signalé dans le communiqué publié par le quotidien Granma le 16 octobre 2012 sur la mise à jour de la politique migratoire et la nécessité de l’adapter aux conditions actuelle et de l’avenir prévisible, outre les mesures entrées en vigueur le 14 janvier 2013, il a été informé que d’autres mesures liées au thème migratoire seraient progressivement adoptées.

Dans le cadre du prolongement de ce processus d’examen des réglementations migratoires, le Gouvernement de la République de Cuba a décidé d’adopter les dispositions suivantes :

Autoriser l’entrée et la sortie des citoyens cubains, indépendamment de leur condition migratoire, en qualité de passagers et membres de l’équipage à bord de navires marchands. Pour s’enrôler comme membres d’équipage sur des navires marchands, les citoyens cubains résidant sur le territoire national devront s’adresser aux institutions employeuses compétentes.
Autoriser l’entrée et la sortie des citoyens cubains, indépendamment de leur condition migratoire, en qualité de passagers ou de membres de l’équipage à bord de navires de croisières. Pour s’enrôler comme membres d’équipage à bord des navires de croisières, les citoyens cubains résidant sur le territoire national devront s’adresser aux institutions employeuses compétentes.
Les deux mesures précédentes entreront en vigueur à partir du 26 avril 2016.

Autoriser, de façon progressive, et une fois créées les conditions, l’entrée et la sortie des citoyens cubains, indépendamment de leur condition migratoire, en qualité de passagers ou de membres de l’équipage à bord de bateaux de plaisance (yachts). La mise en œuvre de ces mesures sera annoncée au moment opportun.
Il est rappelé que les citoyens cubains résidant sur le territoire national devront disposer du visa accordé par le pays ou les pays à visiter.

Dans le contexte actuel des relations avec les États-Unis, des échanges ont eu lieu entre les autorités des deux pays, au cours desquels ont été abordés des thèmes liés à l’application et au respect de la loi, au terrorisme, à la sécurité de la navigation maritime et à la traite de personnes, ainsi qu’aux voyages et au commerce, entre autres questions liées à la sécurité nationale de Cuba et des États-Unis, avec l’objectif de promouvoir la coopération bilatérale dans l’intérêt mutuel.

Il sera important d’avancer dans la concertation et le fonctionnement de mécanismes de coopération bilatérale dans ces sphères afin de prévenir et de faire face à l’exécution d’actions terroristes contre Cuba, lesquelles furent la raison de la mise en place de la règlementation établissant que les citoyens cubains résidant à l’étranger devaient entrer dans notre pays par voie aérienne. Une mesure adoptée par nécessité d’empêcher l’utilisation d’embarcations pour la réalisation de ces actes, dont Cuba a été victime à de nombreuses occasions depuis le triomphe de la Révolution en 1959.

La persistance de l’interdiction faite aux citoyens étasuniens de voyager librement à Cuba contraste avec ces mesures.

La Havane, le 22 avril 2016

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*