Actualité »

Notre Parti est né durant les journées historiques de Playa Giron

logo septimo congreso pccÀ l’approche de l’invasion mercenaire par Playa Giron, face aux victimes de l’attaque sournoise des aéroports la veille, les combattants de l’Armée rebelle, la Police nationale et les miliciens, brandissant leurs fusils, jurèrent de défendre jusqu’à la dernière goutte de sang le caractère socialiste de la Révolution, proclamé ce jour-là.

Les racines historiques de l’avant-garde politique cubaine se trouvent dans le Parti révolutionnaire cubain, fondé par José Marti pour organiser et conduire la Guerre nécessaire, dans le foisonnement des idées marxistes-léninistes du premier Parti communiste de Cuba, créé par Carlos Baliño et Julio Antonio Mella en 1925 dans le développement de la conscience anti-impérialiste des masses élaborée dans la lutte durant la première moitié du siècle dernier, et, comme point d’orgue, dans la commotion nationale que produisit l’action héroïque du 26 juillet 1953 et le début de la guerre de libération qui aboutit à l’indépendance définitive, consacrée le 1er Janvier 1959.C’est alors que pour la première fois le peuple réalisait ses plus légitimes aspirations et devenait le principal protagoniste de son histoire après le triomphe de la Révolution.

La destruction du vieil appareil bourgeois et la formation de l’État naissant, les mesures radicales de la Révolution et les créations d’authentiques et puissantes organisations de masse, confirmait sa ligne invariable.

Le 15 octobre 1960, le commandant en chef, Fidel Castro, déclara à la télévision que venait de s’accomplir l’étape démocratique, populaire, agraire, anti-impérialiste de la Révolution cubaine et, pour l’essentiel, la programme de la Moncada, exposé dans le document L’Histoire m’acquittera.

Le pouvoir économique et politique des grands privilèges avait été liquidé à Cuba, et s’annonçait le début d’une nouvelle étape, dont les méthodes dans la transformation économique et sociale seraient différentes. Ce serait finalement le début de la période socialiste dans les mesures et avec pour contenu la Déclaration de La Havane.

Les grands changements dans toutes les sphères de la vie du pays, la lutte contre les innombrables agressions impérialistes et les objectifs stratégiques de la Révolution, rendaient impératif la création d’une avant-garde politique pour forger et renforcer l’unité indispensable, qui serait une fidèle représentante de la société cubaine et des plus profondes aspirations de notre peuple.

À ce moment-là, les principales forces engagées dans la lutte armée et dans la période qui suivit la victoire rebelle (le Mouvement 26 Juillet, le Directoire révolutionnaire 13 Mars et le Parti socialiste populaire) avaient leurs sphères d’influences, de tactiques et leurs propres directions.

Le développement du processus et les objectifs de la Révolution contribuèrent à créer les conditions, à multiplier les liens, les consultations et les discussions entre les principales organisations qui dirigeaient la Révolution, ce qui permit d’avancer, à travers leurs principaux dirigeants, vers l’intégration à la base et à la direction.

De telle façon qu’au moment où fut déclaré le caractère socialiste de notre processus, ce 16 avril historique, l’unification de ces trois forces étaient en cours, sans qu’il n’existe encore de parti unique.

Le camarade Fidel fit référence à ce processus important dans le Rapport central du 1er Congrès de notre avant-garde politique.

« Les conditions étaient réunies pour rassembler tous les révolutionnaires en un seul Parti. Auparavant un processus d’intégration dans les bases et à la direction avait déjà été amorcé, mais à la suite des définitions du 16 avril et de la glorieuse victoire de Giron, notre Parti est né de fait dans l’union étroite de tous les révolutionnaires et du peuple travailleur, cimenté par l’héroïsme de notre classe ouvrière, qui combattit et versa son sang généreux en défense de la Patrie et du socialisme. Dorénavant, nous allons agir comme une seule organisation et sous une direction unie.

À la différence du parti fondé par Marti pour atteindre l’indépendance, de celui créé par Lénine, qui conduisit au triomphe d’octobre 1917 en Russie, et à d’autres expériences du mouvement révolutionnaire, notre Parti a surgi dans le feu des combats en défense de la Révolution.

Les jours qui suivirent la victoire décisive face à l’invasion mercenaire eurent lieu les pas définitifs pour la création de la nouvelle organisation politique avec une direction collégiale. Les intérêts et les barrières qui divisaient, séparaient, freinaient et affaiblissaient l’unité nécessaire resteraient derrière nous ». À partir de ce moment-là, le Parti s’engagea sur une voie inédite de création et d’authenticité, étroitement lié au peuple.

C’est ainsi qu’est né notre Parti, sous la direction incontestable de Fidel.

(Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*