Actualité »

Communiqué du ministère des Relations extérieures

cuba-minrexLe ministère des Relations extérieures de Cuba condamne l’attaque contre la Constitution et la démocratie au Brésil qui a mis au banc des accusés l’ancien président Luiz Iñacio Lula da Silva, leader historique du Parti des Travailleurs et le gouvernement dirigé par la présidente Dilma Rousseff pour des actions judiciaires et parlementaires injustifiées et disproportionnées.

La manipulation scandaleuse de la lutte contre la corruption est destinée à discréditer et criminaliser un leader emblématique de Notre Amérique, déshonorant l’une des organisations politiques les plus combatives de la région, à renverser le gouvernement légitime de la présidente Dilma Rousseff et en finir avec le processus progressiste en cours en Amérique latine.

Cette mesure coercitive contre Lula et le coup d’État parlementaire contre Dilma ont soulevé une vague de condamnations dans le pays, aussi bien de la part du gouvernement et de ses alliés que des organisations populaires, syndicats et mouvements sociaux, qui ont manifesté dans des dizaines de villes du Brésil.

Avec ces méthodes abjectes, les secteurs policiers, législatifs et judiciaires de certains États de notre région tentent d’imposer par la force ce qu’ils n’ont pu obtenir par les urnes, ceci en étroite collusion avec les groupes transnationaux de la communication, les oligarchies et l’impérialisme.

Faisant face à cette attaque, Lula et Dilma Rousseff ont fait preuve d’une attitude courageuse et déterminée.

Le gouvernement de la République de Cuba ne doute pas que la vérité finira par s’imposer et que le peuple brésilien resserrera les rangs pour la défense des avancées politiques et sociales acquises sous les gouvernements du Parti des Travailleurs.

La Havane, le 6 mars 2016

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*