Actualité »

Durant sa visite à Cuba, le président Obama sera traité avec le plus grand respect et la plus grande considération

josefina visita ObamaDéclarations à la presse de Josefina Vidal Ferreiro, Directrice générale chargée des États-Unis au ministère des Relations extérieures concernant la visite de Barack Obama à Cuba au mois de mars. Centre international de la Presse, le 16 février 2016, « Année 58 de la Révolution ».

Bonjour à tous.

Le président des États-Unis, Barack Obama effectuera une visite officielle à Cuba, les 21 et 22 mars 2016.

Le président sera accueilli par le gouvernement de Cuba et son peuple, avec l’hospitalité qui le caractérise.

Ce sera l’occasion pour le président Obama d’apprécier la réalité cubaine et de poursuivre les échanges sur les possibilités d’élargir le dialogue et la coopération bilatérale sur les questions d’intérêt commun aux deux pays.

Cette visite constituera une étape supplémentaire vers l’amélioration des relations entre Cuba et les États-Unis.

Évidemment, pour parvenir à la normalisation de ces relations bilatérales, des questions clefs en suspens devront être résolues, notamment la levée du blocus et la restitution à Cuba du territoire illégalement occupé par la base navale de Guantanamo.

La visite du président étasunien sera l’occasion de ratifier la volonté du gouvernement cubain d’avancer dans la construction d’une nouvelle relation, fondée sur le respect des principes et des objectifs de la Charte des Nations unies et des principes de la Proclamation de l’Amérique latine et des Caraïbes comme zone de paix, qui repose sur le respect des différences et sur les bénéfices mutuels découlant des liens historiques, culturels et familiaux qui ont uni les deux pays et les deux peuples.

Je vous remercie.

Je vous donne la parole

Modérateur : Lors des questions, s’il vous plaît, veuillez donner votre nom et le média que vous représentez

May Kwasten (AP). — Bonjour.

Le président Obama a déclaré que son objectif, en venant à Cuba, sera de contribuer à une amélioration, en particulier, des conditions actuelles du peuple cubain. Croyez-vous que sa visite aura cet effet ou sera-t-il déçu ?

Josefina Vidal.— Écoutez, le président Obama, durant sa visite à Cuba, sera traité avec le plus grand respect et la plus grande considération, comme je l’ai dit. Nous estimons que ce sera pour lui une occasion importante de pouvoir entrer en contact direct avec la réalité cubaine et tout ce que nous avons réalisé au cours de ces dernières années dans notre pays, ce qui est le fruit des décisions souveraines du gouvernement de Cuba, ce à quoi la population cubaine a apporté sa contribution, précisément, pour réaliser les changements nécessaires dans notre pays, en vue de ce que vous signalez, à savoir l’amélioration du bien-être de la population cubaine. Par conséquent, il aura cette possibilité, en peu de jours, mais nous pensons que cela lui sera utile de se rendre compte de ce que nous faisons à Cuba et de connaître le peuple cubain.

Je vous remercie

Iramsy Peraza (Granma).- Josefina, nous voudrions connaître votre opinion à propos des affirmations du président Obama concernant sa volonté d’aborder vos différences en matière des droits humains. Qu’avez-vous à dire à ce sujet ?

Josefina Vidal.-Commenous l’avons déjà ditàplusieurs reprises,CubaestdisposéeàdialogueraveclegouvernementdesÉtats-Unis surtoutsujet,y compris celui desdroits de l’Homme,au sujet desquels,évidemment,nousavons des conceptions différentes,commeilexiste également desconceptionsetpointsdevuedifférents surd’autressujetscommeladémocratie,lesmodèlespolitiques,lesrelationsinternationales. De fait,c’est ainsi.

À proposdesdroits de l’Homme,nousavons eudeséchangesaveclegouvernementdesÉtats-Unis surdesbasesderespect,d’égalité,deréciprocitéetnoninterventiondanslesaffairesintérieuresde chacunedesparties.

Cubaa également desavissurl’exercicedesdroits de l’Hommedansbeaucoupdepaysdumonde,y comprisauxÉtats-Unis,et elle a aussibeaucoupd’expériencespositivesetde réussitesàpartagerdanscedomaine.

Par conséquent,pournous,dialoguersur ce point et sur d’autres sujets fait partiedeceteffortquenouseffectuonspourconstruireunenouvellerelationaveclesÉtats-Unis, basée surlerespectdesdivergences que nous avons surdifférentsaspects,maisquipeutaussise nourrirdeslienshistoriquesquiont existéentrenospayset nospeuples, maisquipeutaussicontribuerà identifierdesopportunitésetdesavantagespourlesdeuxpaysetlesdeuxpeuples.

Merci beaucoup.

À bientôt.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*