Actualité »

Cuba fête la journée mondiale des zones humides

Humedales cubaLa Journée mondiale des zones humides se fête le 2 février dans le monde afin de sensibiliser les populations à la valeur de ces écosystèmes pour l’humanité et la planète.
Ce jour commémore la date d’adoption de la Convention des zones humides (Ramsar, Iran) en 1971. Cette année 2016, avec pour slogan « Les zones humides pour notre avenir » sera dédiée aux modes de vie durables, afin d’exprimer le rôle vital des zones humides pour le bien-être actuel et futur de l’humanité et de promouvoir leur usage rationnel.

Nous dépendons tous des zones humides pour obtenir de l’eau douce pour nos besoins quotidiens, mais plus d’un milliard de personnes dans le monde en dépendent directement pour des activités telles que la pêche, la culture du riz, la construction, la fabrication de tissus, la médecine, les transports, le tourisme, etc. Pour ces personnes, des zones humides saines sont essentielles pour leur subsistance et indispensables à leur bien-être.

Cependant, les zones humides côtières, marines et intérieures sont en constante diminution. Selon la tendance, en un peu plus de 40 ans, environ 40% d’entre elles ont été dégradées et ce phénomène se poursuit au rythme rapide de 1,5% par an.

Cuba fait partie de la Convention de Ramsar depuis 2001. Elle a enregistré six sites Ramsar et 30% des zones protégées cubaines sont des zones humides. Les sites Ramsar cubains sont les marais de Zapata à Matanzas ; la zone humide du delta du Cauto à Granma ; la grande zone humide du nord, à Ciego de Avila ; la zone humide de la rivière Maximo-Camagüey dans la province de Camagüey, et le Marais de Lanier au sud de l’île de la Jeunesse.

Pour le moment, Cuba travaille à deux nouvelles propositions de site Ramsar : la zone humide de Guanahacabibes et la zone humide sud de Los Palacios, situées dans la province de Pinar del Rio, ainsi qu’à l’inventaire de la liste des zones humides cubaines, l’approbation juridique des sites Ramsar, et la bonne gestion de ces sites pour leur conservation.

Chaque année, le 2 février est fêté dans nos zones humides avec diverses activités, telles que des ateliers d’échange scientifique, des festivals communautaires, des concours de dessin, de poésie, de photographie, des activités culturelles, proposées par les cercles d’intérêt dans les écoles proches des zones humides et beaucoup d’autres, afin d’augmenter la connaissance et sensibiliser la population à la protection de ces importants écosystèmes.

(Susana Aguilar Mujica, Spécialiste du ministère de la Science, de la Technologie et de l’Environnement)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*