Actualité »

Cuba accède à la présidence tournante de l’Association des États de la Caraïbe

mar CaribeCuba a pris le relais d’Haïti à la présidence tournante de l’Association des États de la Caraïbe (AEC), au cours de la 21e Réunion ordinaire du Conseil des ministres de cet organisme.

Lors de la prise de ses nouvelles fonctions, le ministre cubain des Relations extérieures, Bruno Rodriguez Parrilla, a exprimé la volonté de son pays d’appuyer cette institution régionale dans ses efforts de revitalisation.

« Je tiens à réitérer la confiance de Cuba dans les potentialités de l’AEC pour apporter une contribution importante à l’intégration latino-américaine et caraïbe, et relever les défis politiques, économiques, sociaux, environnementaux et culturels des temps actuels », a dit le ministre.

Par ailleurs, Rodriguez a réaffirmé l’engagement de Cuba à continuer d’œuvrer au renforcement de la coopération dans la région et il a plaidé pour un développement régional intégral, inclusif et équitable susceptible d’assurer un traitement spécial, différencié et favorable aux petits États de la Caraïbe en raison de leurs vulnérabilités économiques et environnementales.

Il a souligné que la coopération a été une particularité de la région de la Caraïbe et de l’AEC, « mais il nous faut définir des priorités et jouer un rôle plus important dans la mobilisation des ressources collectives pour avancer vers nos objectifs ».

Le chef de la diplomatie cubaine en a également profité pour annoncer la tenue, cette année à La Havane, du 7e Sommet de cette organisation, a rapporté l’agence Prensa Latina.

Les discussions à Port-au-Prince ont porté à cette occasion sur les impacts du changement climatique sur la Mer des Caraïbes, à partir des résultats d’un séminaire d’experts sur ce sujet qui s’est déroulé en 2015 à Trinité-et-Tobago.

Cette réunion de deux jours a réuni des ministres et des délégations de Sainte-Lucie, du Guyana, des Bahamas, du Costa Rica, de Cuba, de Jamaïque, de Trinité-et-Tobago, du Venezuela, de République dominicaine et de Colombie, les vice-ministres du Mexique, du Salvador, du Nicaragua, du Panama et du Honduras, ainsi que des délégations d’Antigua-et-Barbuda, de la Barbade, du Guatemala, de Belize et de la Communauté de la Caraïbe (Caricom). Des représentants d’Argentine, de Finlande, d’Espagne, de Serbie, de Turquie, de l’Inde et de l’Union européenne étaient présents en qualité d’observateurs.

(Diario Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*