Actualité »

Fihav 2015 : une impression positive

mas de feriaAvec un essor significatif sur les plans quantitatif et qualitatif, (près de 900 entreprises) la 33e édition de la Foire internationale de La Havane Fihav 2015 aura laissé un bon souvenir et une impression très positive en s’affirmant comme la plus importante bourse commerciale des 15 dernières années à Cuba.

Les progrès enregistrés au niveau des préparatifs, de la qualité et de l’impact technologique des expositions nationales et étrangères ont marqué ce rendez-vous des entreprises, qui a remis un prix au Pavillon du Venezuela, entièrement remodelé pour l’occasion.

Lors de la clôture de l’événement, Ricardo Cabrisas, vice-président du Conseil des ministres, a salué le soutien apporté par les entreprises cubaines à la décision du gouvernement de consacrer cette édition à la promotion des exportations.

Par ailleurs, Cabrisas a félicité les exposants cubains pour la qualité de la présentation des biens et des services susceptibles de trouver des débouchés sur les marchés étrangers, et il a salué le lancement du Directoire commercial cubain mis à la disposition des hommes d’affaires.

Il a également fait référence au vaste portefeuille d’opportunités d’investissements, qui a été enrichi de 80 nouveaux projets (326 au total) et qui couvre douze secteurs en accord avec les objectifs de développement du pays, afin de garantir un socialisme prospère et durable.

Le vice-ministre a relevé la progression du nombre d’investisseurs attirés par la Zone spéciale économique de Mariel (ZSDM), en dépit des obstacles découlant du blocus imposé par les États-Unis.

Le Comité d’organisation de la Foire a remis des médailles d’or pour la qualité des produits et des prix de design au produit et à la publicité, entre autres.

Les entreprises cubaines récompensées sont Cubalux, Cebal-los, La Estancia S.A., Suchel Camacho S.A., Confecciones Boga, Egrem, Cuba Ron, Labiofam, Havana Club et la ZSDM.

Des sociétés d’Allemagne, de Belgique, du Canada, de Chine, de France, du Mexique, de Porto Rico, du Chili et de Suisse ont également été primées, et l’Espagne s’est vue décerner le prix du pays le mieux représenté.

LES MEILLEURES EXPORTATIONS POSSIBLES

Bénéficiant d’une forte valeur ajoutée, les projets intégraux cubains de biens et de services pour la santé et l’industrie agricole offrent les meilleures perspectives d’exportation.

« En raison de leur importance pour l’économie nationale et de leurs potentialités encore peu exploitées, ces projets permettront de montrer au monde le meilleur du pays », a déclaré Lietsa Peña, directrice des exportations du ministère du Commerce extérieur et des Investissements étrangers.

L’alliance stratégique entre le Groupe des industries biotechnologique et pharmaceutique, à savoir BioCubaFarma, le Groupe d’entreprises Labiofam et l’Entreprise de commercialisation des services médicaux cubains S.A. aura certainement une incidence positive sur les systèmes de santé et la qualité de vie des pays récepteurs à travers sept programmes.

La prise en charge intégrale du patient diabétique, le diagnostic et le traitement des maladies cardiovasculaires et la prévention, le dépistage et le traitement du cancer figurent parmi les priorités les plus pressantes identifiées.

À ces services s’ajoutent la détection, l’analyse et le traitement de handicaps auditifs, le dépistage précoce de pathologies neurologiques acquises de l’enfant, l’étude prénatale et néonatale, ainsi que la surveillance épidémiologique.

Le projet de réaménagement hospitalier vise à optimiser les systèmes auxiliaires, la modernisation du matériel et du mobilier (blocs opératoires, laboratoires, banques du sang, cuisines, chaudières, buanderies, traitement des eaux et des déchets, ascenseurs, ventilation, réfrigération et climatisation, etc.)

Plusieurs alternatives ont été proposées dans l’industrie agricole, qui vont depuis la culture jusqu’à la consommation de biens, en vue d’une avancée économique harmonieuse, multilatérale et durable adaptée aux diverses conditions urbaines et rurales.

La diminution de la pollution environnementale et de la perte des récoltes, ainsi que l’augmentation de la sécurité alimentaire et la création d’emplois constituent certains des bénéfices d’une initiative qui a déjà donné d’excellents résultats à Cuba, en Haïti, au Venezuela, en Bolivie et en Jamaïque.

« FAIT À CUBA »

Fihav 2015 a également été marquée par un programme de promotion des exportations de produits faits à Cuba, qui a permis une relation directe avec de potentiels partenaires étrangers.

Des commissions officielles, des promoteurs commerciaux et des investisseurs ont visité les stands des produits Habanos S.A., Cuba Ron, Havana Club International, Brascuba Cigarril-los S.A., Los Portales S.A., Cimex, Egrem, Artex, Confecciones Boga, Internacional Cubana de Tabacos, Stella, Caribex et Suchel Camacho, entre autres.

La société Habanos S.A. a présenté sa nouvelle gamme de produits (des cigares vieillis 5-8 ans des marques Montecristo et Romeo y Julieta, et l’Entreprise de confections cubaines Confecciones Boga a annoncé des négociations avec des entreprises africaines pour l’exportation de guayaberas, une chemise qui constitue le vêtement cubain par excellence.

RENFORCEMENT DES RELATIONS COMMERCIALES

En plus des importants accords de coopération conclus avec le Brésil et l’Espagne, cette édition de Fihav a célébré 15 fêtes nationales qui ont permis de renforcer les relations bilatérales et les investissements dans l’Île, des cérémonies qui ont réuni une trentaine de délégations conduites par des ministres.

Rodrigo Malmierca, ministre du Commerce extérieur et des Investissements étrangers, a remercié personnellement les principaux alliés stratégiques de Cuba comme le Venezuela (représenté par une centaine d’entités), le Brésil (qui a doublé le nombre de ses entreprises par rapport à l’année dernière), l’Espagne et la Russie.

Gueorgui Kalamanov, vice-ministre de l’Industrie et du Commerce de la Fédération russe, a affirmé que Cuba offre un potentiel considérable pour élargir les liens de coopération entre deux pays unis par l’amitié.

Le développement de l’industrie pharmaceutique, de la technique médicale et de la technologie destinée à la santé, ont également suscité l’intérêt des entreprises étrangères.

Pour sa part, le ministre espagnol de l’Économie et de la Compétitivité, Luis de Guindos, s’est félicité des liens solides de coopération de son pays avec Cuba, et ainsi que l’importante représentation espagnole à la Foire (plus d’une cinquantaine d’entreprises), et il a signé avec Malmierca plusieurs accords en matière de coopération scientifique, technologique, environnementale, économique, industrielle et énergétique.

Concernant un partenaire comme la Chine, le Premier vice-ministre cubain du Commerce extérieur et des Investissements étrangers, Antonio Carricarte, a affirmé que le géant asiatique représente un bon marché d’exportation pour les produits cubains à forte valeur ajoutée, et il a insisté sur la nécessité pour Cuba de renforcer son portefeuille commercial, encore modeste.

Quant à Herman Portocarero, ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne, il s’est réjoui de la maturité des relations de ce bloc communautaire avec Cuba et de la volonté de la consolider en misant sur la diversification.

Le diplomate a rappelé que l’UE est le deuxième partenaire commercial de Cuba, ainsi que la deuxième source d’importations de Cuba (derrière le Venezuela) et la première destination des exportations cubaines.

LES HUITS PREMIERS CLIENTS DE MARIEL

La Zone spéciale économique de Mariel a présenté les huit premiers clients de ce site appelé à devenir l’un des principaux espaces économique de Cuba et de l’Amérique latine.

Il s’agit de cinq entreprises à capital 100% étranger, deux cubaines et une mixte.

Parmi ces sociétés figurent Richmeat S.A., l’industrie mexicaine des produits de viande, l’espagnole Profood, spécialisée dans les services alimentaires pour l’hôtellerie, et l’entreprise mexicaine Devox, dont le secteur d’activité est la fabrication de peintures et revêtements spéciaux.

À ce groupe s’ajoutent deux entreprises belges : BDC Log et BDC Tec, la première spécialisée dans la logistique et le transport, et la deuxième dans l’assemblage de senseurs de température, de panneaux électriques et de systèmes de traitement des eaux.

Il est également prévu l’installation d’une fabrique de Brascuba (la seule entreprise mixte actuellement présente dans la ZSDM) et de deux entreprises cubaines : l’Entreprise des services logistiques Mariel, avec des entrepôts frigorifiques, et le Terminal à conteneurs Mariel (dont la gestion est assurée par PSA International Singapore, l’un des principaux opérateurs portuaires du monde.

POUR LA PROMOTION DU COMMERCE ET DES INVESTISSEMENTS

Le nouveau Centre pour la promotion du commerce extérieur et des investissements étrangers ProCuba (connu auparavant sous le nom de Cepec), a été présenté sous sa nouvelle version plus moderne et attrayante.

La promotion créative en matière d’offres d’exportation, de prospection de marchés, d’identification d’opportunités d’affaires et de développement commercial intelligent figurent parmi les spécialités de cette institution qui compte plus de 20 ans de travail avec ses homologues du monde.

Roberto Verrier, directeur de ProCuba, a signalé que des spécialistes jeunes et moins jeunes du Bureau national de design et de l’Association cubaine des communicateurs sociaux ont contribué à la nouvelle image de cette institution.

(Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*