Actualité »

La mesure coercitive de Washington entrave les exportations d’agrumes cubains

cuba bloqueoLE blocus économique, commercial et financier imposé depuis plus de 50 ans par les États-Unis à Cuba, entrave les exportations d’agrumes et de fruits frais, causant d’énormes pertes à l’économie cubaine.

Cette politique injuste interdit la commercialisation du pamplemousse frais sur le marché des États-Unis, et oblige à le transformer en produits industriels tels que jus, pulpes, purées et huiles essentielles de fruits pour leur vente en Europe et en Asie.

Interviewé par l’Agence d’information nationale (AIN), Rolando Riaño Gonzalez, directeur du développement de l’entreprise agro-industrielle Victoria de Giron, de la province de Matanzas, a déploré le renchérissement des opérations commerciales, notamment du fait du coût du fret imposé à nos marchandises.

« Le coût est différent pour un voyage de quatre à cinq heures en Floride ou pour un voyage de plus de 15 jours en Europe », a-t-il dit.

En raison des caractéristiques de ces produits périssables, il s’impose de rechercher des marchés à proximité pour assurer un transport rapide et en temps opportun et répondre aux attentes des clients.

Le responsable a précisé qu’à l’heure actuelle les prix des jus concentrés, notamment de pamplemousse, ont considérablement augmenté sur le marché mondial.

Par ailleurs, Riaño Gonzalez a signalé que ces dernières années plusieurs échanges ont eu lieu avec des professeurs de l’Université de Floride, qui ont fait part de leur intérêt à établir des relations de travail avec les institutions universitaires et scientifiques cubaines.

(AIN)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*