Actualité »

Il faut une volonté politique pour atteindre une véritable égalité

Raul lunachenkoLe président Raul Castro Ruz a effectué dans l’après-midi de vendredi 25 plusieurs rencontres bilatérales, dans le cadre de son programme de travail dans cette ville, où il se trouve à l’occasion du Sommet sur le développement pour l’après 2015 et le débat général de la 70e période de sessions de l’Assemblée générale de l’ONU.

Dans la matinée, le président cubain a eu un entretien avec le président du Mozambique, Felipe Nyussi, dans une atmosphère qualifiée de cordiale, témoignage des liens qui unissent les deux pays depuis de nombreuses années.

Plus tard, Raul a rencontré, au siège de la mission cubaine auprès de l’ONU, Andrew Cuomo, gouverneur de l’État de New York, qui avait effectué une visite dans l’Île en avril dernier, accompagné d’une délégation de chefs d’entreprise étasuniens. Ce fut l’occasion d’échanger des vues sur les progrès réalisés depuis sa visite en vue de continuer à renforcer les liens entre New York et Cuba.

Le président cubain s’est également entretenu avec un groupe bipartite de législateurs étasuniens qui ont maintenu des positions favorables au changement de la politique des États-Unis vis-à-vis de Cuba et œuvrent sans relâche au rapprochement entre les deux pays. Se trouvaient parmi eux les sénateurs Patrick Leahy et Heidi Heilkamp, ainsi que les représentants Barbara Lee, James McGovern, Thomas Emmer, Karen Bass, Gregory Meeks, Nydia Velazquez, Charles Rangel et José Serrano.

Pendant la rencontre, ils ont échangé des vues sur les progrès réalisés depuis le 17 décembre et sur les questions qui restent en suspens pour progresser dans le processus de normalisation des relations. Raul leur a exprimé sa gratitude pour les efforts qu’ils ont déployés pendant tant d’années.

Au terme de la journée, Raul a reçu le président vénézuélien, Nicolas Maduro, accompagné de son épouse, Cilia Flores, ainsi que de la ministre des Affaires étrangères, Delcy Rodriguez ; l’ambassadeur du Venezuela auprès de l’ONU, Rafael Ramirez. La réunion a de nouveau mis en évidence la solidarité de Cuba envers la nation bolivarienne.

Dimanche 27, le président cubain et la délégation officielle qui l’accompagne ont exécuté un vaste agenda de travail qui ne leur à pas permis de perdre une seule minute dans cette ville. À leurs activités au siège des Nations Unies, se sont ajoutées d’importantes rencontres bilatérales, qualifiées de fructueuses.

Peu après sa participation au Sommet des chefs d’État, Raul s’est entretenu avec le président du Guyana, David Granger, élu en mai dernier. Au cours d’une conversation agréable, les deux chefs d’État ont souligné l’importance de l’intégration dans la région et ont abordé des questions bilatérales.

Plus tard, Raul a rencontré Alexander Lukashenko, président de la République de la Biélorussie, pays avec lequel Cuba entretient des liens excellents. Au cours de leurs conversations, ils ont souligné l’intérêt des deux gouvernements à renforcer les relations politiques et la coopération économique et commerciale. Il convient de rappeler que Lukashenko a effectué une visite à La Havane en 2012, et plus récemment son ministre des Affaires étrangères.

Dimanche 27, a eu lieu la cérémonie d’établissement de relations diplomatiques entre Cuba et les Îles Marshall. Un accord qui a été signé par les ministres des Relations extérieures des deux pays, en présence de Raul et du président Cristopher Loeak.

Ce lundi débute le débat au segment de haut niveau de la 70e période de sessions de l’Assemblée générale des Nations Unies, où le président cubain interviendra dans l’après-midi.

(Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*