Actualité »

Si Cuba a gracié 3.500 personnes, les EEUU devraient en libérer 141.000: dans quel média allons-nous lire une telle réclame?

cubacarcel_2Les média du monde entier ont publié l’information: le Gouvernement de Cuba a décidé de libérer 3.522 personnes emprisonnées, comme geste humanitaire avant la visite à l’île du Pape Francisco (1). Rappelons que le Pape visitera également les EEUU lors de cette tournée. Et, il y a quelques tours, à Washington, plus de 60 organisations sociales, à la tête desquelles se trouve Pastores por la Paz, demandaient au Président Obama qu’il suive l’exemple de Cuba pour la libération de prisonniers (2). Cette réclame, comme on pouvait s’y attendre, n’a pas mérité une seule ligne dans les grands médias internationaux.

Par une simple règle du trois, si la population incarcérée à Cuba est de 57.000 (3) personnes, et celle des EEUU de 2,3 millions (4) –la plus élevée du monde-, la Maison Blanche devrait libérer 141.000 personnes incarcérées pour égaler l’ampleur de la mesure prise à La Havane.

Mais le message des médias n’a pas été celui de la grâce humanitaire accordée dans l’île, mais le fait que parmi les personnes amnistiées ne figurent pas les supposés “prisonniers politiques” (5).

Devant les micros des agences et des télévisions du monde entier le “dissident” Elizardo Sánchez Santacruz réclamait la liberté de 60 personnes détenues à Cuba pour des “raisons politiques ou dû à des procès politiquement conditionnés”.

Le message adressé à l’opinion publique internationale, une fois de plus, c’est que dans l’Île, malgré les élargissements de 2010, il existe encore 60 “prisonniers politiques” (6), et que, par conséquent, l’Union européenne et les EEUU doivent continuer de faire pression sur les politiques de La Havane (7).

Mais quel genre de prisonniers politiques conforment ladite liste? On y inclut, par exemple, les mercenaires salvadoriens qui en 1997 ont posé des bombes dans des hôtels de La Havane et ont assassiné un touriste; une personne ayant tué quatre veilleurs de nuit pour voler un yacht et émigrer aux EEUU; quatre ex militaires qui en 2007 ont exécuté deux otages dans une tentative de détournement d’un avion; et des dizaines de membres de commandos de l’extrême droite de Miami ayant commis de nombreux attentats dans l’Île (8).

Pourqui ne disent-ils pas que ces personnes purgent des peines pour des actions violentes, certaines pour de très graves crimes de sang?

Si nous acceptons comme définition de “prisonnier politique” celle d’Amnistie Internationale, selon laquelle l’est “tout prisonnier dont la cause contient un élément politique significatif », nous pourrions inclure certaines de ces personnes dans cette catégorie (9).

Mais, selon le même raisonnement, pourquoi lesdits médias refusent-ils d’appeler “prisonniers politiques” les plus de 500 membres d’organisations armées dans les prisons espagnoles? (10).

Et pourquoi ces mêmes médias rejettent-ils la considération de “prisonniers politiques” –ou, dans ce cas, de “prisonniers de conscience”- des dizaines d’indépendantistes basques qui sont en prison pour militer dans des partis illégalisés, et non pas pour des actions violentes? (11) c’est le cas du dirigeant Arnaldo Otegi, dont les demandes de liberté par trois ex présidents latino-américains et trois Prix Nobel de la Paix ont été absolument passées sous silence par lesdits médias (12) (13).

Mais revenons-en à la tournée du Pape Francisco et sa deuxième escale, les EEUU. Nous lisons que l’État d’Arkansas –l’un des 31 états où il existe la peine de mort et qui ne l’appliquait pas depuis 10 ans- va exécuter cinq prisonniers dans les prochaines semaines (14) (15). Par contraste, bien qu’elle existe encore dans son Code Pénal, Cuba maintient une moratoire depuis 12 ans (16).

Mais… cela non plus ne sera l’objet d’aucune étude dans les grands médias internationaux.

(1) http://www.bbc.com/mundo/noticias/2015/09/150911_cuba_indultara_3500_presos_visita_papa_lav

(2) http://www.cubainformacion.tv/index.php/solidaridad-con-cuba/64605-comienza-jornada-en-washington-contra-el-bloqueo-con-un-llamado-a-que-eeuu-imite-a-cuba-en-la-liberacion-de-presos

(3) https://lapupilainsomne.wordpress.com/2012/05/22/granma-informa-sobre-las-prisiones-y-los-reclusos-en-cuba/

(4) http://www.rebelion.org/noticia.php?id=197859

(5) http://www.excelsior.com.mx/global/2015/09/15/1045787

(6) http://www.dw.com/es/cuba-no-indultar%C3%A1-a-disidentes-por-la-visita-del-papa/a-18714279

(7) http://www.abc.es/internacional/20150916/abci-ue-deberia-exigir-cuba-201509151905.html

(8) http://www.cubainformacion.tv/index.php/contrarrevolucion/64145-disidentes-cubanos-defienden-a-criminales

(9) http://www.naiz.eus/es/actualidad/noticia/20130404/ai-define-como-presos-politicos-a-los-miembros-de-grupos-armados

(10) http://www.elconfidencialdigital.com/seguridad/presos-ETA-carceles-espanolas_0_2331366854.html

(11) http://www.rebelion.org/noticia.php?id=109612

(12) http://www.naiz.eus/media/asset_publics/resources/000/162/325/original/20150324_declaracion_freeotegi_es.pdf

(13) http://www.eldiario.es/euroblog/Leopoldo-Lopez-politicos-estrategia-espanol_6_430866953.html

(14) http://noticias.lainformacion.com/asuntos-sociales/politicas-de-la-pena-de-muerte/arkansas-retomara-las-ejecuciones-de-presos-tras-diez-anos-sin-aplicar-la-pena-capital_KX6S3jvxvIKkONSk0LBbn6/

(15) https://es.wikipedia.org/wiki/Pena_capital_en_Estados_Unidos

(16) http://www.ipsnoticias.net/2010/12/pena-de-muerte-cuba-reafirma-moratoria-de-hecho/

(José Manzaneda, coordinnateur de Cubainformación)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*