Actualité »

Les États-Unis inaugurent officiellement leur ambassade à Cuba

Kerry embajada La HabanaLA cérémonie du lever de la bannière étoilée sur l’ambassade des États-Unis le 14 août a été présidée par le secrétaire d’État John Kerry, dans le cadre de la réouverture officielle des représentations diplomatiques des deux pays, en vigueur depuis le 20 juillet.

Parmi les invités spéciaux figuraient les trois marines qui avaient abaissé le drapeau en 1961 et qui ont remis celui qui flotte actuellement sur le bâtiment situé sur le front de mer, le Malecon de La Havane.

Jeffrey DeLaurentis, chargé d’affaires, qui a souhaité la bienvenue à la délégation des États-Unis et à la représentation cubaine conduite par Josefina Vidal, Directrice générale chargée des États-Unis au ministère des Relations extérieures, a souligné que « c’est le début d’un nouveau chapitre entre les deux pays ».

Des centaines de personnes réunies dans la cour de l’ambassade et ses environs ont été témoins de ce qui est qualifié comme un événement historique.

De nombreux photographes et reporters ont couvert l’événement.

Le poète nord-américain d’origine cubaine Richard Blanco a récité le poème « Des choses de la mer », avant le passage à la tribune du secrétaire d’État, qui a déclaré que « nos peuples ne sont pas rivaux ou ennemis, mais voisins. L’heure est venue de déployer nos drapeaux et de les hisser pour signifier que nous nous souhaitons le meilleur. »

La réouverture officielle de l’ambassade et la visite de Kerry à Cuba, la première d’un secrétaire d’État des États-Unis depuis 70 ans, marque la fin de la première étape clé de la normalisation des relations entre les deux pays. Un processus amorcé le 17 décembre 2014 lorsque les présidents Raul Castro et Barack Obama ont annoncé leur décision mutuelle d’avancer vers le rétablissement des liens entre les deux pays, interrompus sur la décision des États-Unis il y a 55 ans.

C’est ainsi que commence à présent un long chemin vers la normalisation des relations entre les deux pays, qui passe par la levée du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à Cuba, ainsi que la restitution du territoire illégalement occupé par la Base navale de Guantanamo.

Le drapeau cubain avait été hissé le 20 juillet dernier devant notre ambassade à Washington.

(Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*