Actualité »

Cuba et la Chine : une industrie biotechnologique au service des peuples

china cuba«La coopération en matière de biotechnologie entre nos pays est devenue la locomotive des relations bilatérales et offre de belles perspectives d’avenir », a déclaré le Dr Carlos Gutierrez Calzado, président de BioCubaFarma lors de l’inauguration de la 8e Réunion du Groupe de travail conjoint de la biotechnologie Cuba-Chine.

Le membre du Bureau politique et Premier vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a assisté à l’ouverture de la rencontre, qui a démarré ses travaux hier – jusqu’aujourd’hui – à l’Hôtel Melia Habana.

Cette 8e réunion a pour objectif de dresser un bilan des efforts engagés dans la coopération biotechnologique ces deux dernières années, de mettre en place de nouvelles initiatives et de nouveaux projets conjoints, et de définir les grandes lignes des relations futures entre les deux pays dans l’industrie des produits pharmaceutiques et biotechnologiques.

Le Dr Gutierrez Calzado, responsable de la partie cubaine de ce groupe de travail, a exprimé sa gratitude pour les efforts consentis par la Chine pour hisser à un niveau si élevé la coopération dans cette sphère scientifique.

« Nous devons faire en sorte que notre travail ait un impact favorable pour la couverture santé de nos deux pays, et d’apporter une contribution importante au développement durable de la qualité de vie et de l’économie de Cuba et de la Chine », a-t-il indiqué.

« Les Orientations de la politique économique du pays accordent une place prioritaire aux résultats dans le domaine de la biotechnologie, et prévoient d’étendre leur utilisation afin de partager leurs bienfaits avec l’humanité », a-t-il rappelé, avant de souligner que « Cuba souhaite très spécialement les partager avec la Chine, comme une expression des liens de fraternité et pour consolider l’amitié historique et indestructible qui nous unit ».

Pour sa part, Lin Nian Xiu, vice-président de la Commission nationale du développement et de la réforme, a souligné qu’au cours des dix dernières années la coopération a été mutuellement profitable et qu’elle devrait encore se développer à l’avenir.

Grâce à la création de ce groupe de travail, plus d’une vingtaine d’entreprises chinoises ont tissé des liens de collaboration avec Cuba et entendent participer à plusieurs projets de coopération biotechnologique.

Le dirigeant chinois a annoncé que plusieurs entreprises de son pays souhaitaient ouvrir des unités de production dans l’Île et investir dans la Zone spéciale de développement de Mariel.

« La Chine souhaite élargir l’espace de coopération dans cette sphère et discuter de projets futurs à travers ce mécanisme, des projets qui pourraient aussi concerner des universités et des institutions financières, entre autres », a-t-il dit.

La Dr Mayda Mauri Pérez, directrice du Département chargé de la politique commerciale, des affaires et de la coopération internationale de BioCubaFarma, a expliqué que Cuba dispose de trois entreprises mixtes en Chine qui affichent des résultats importants dans le lancement de produits novateurs pour le système de santé chinois.

« Deux de ces entreprises sont spécialisées dans la production de médicaments destinés au traitement des maladies infectieuses, et de vaccins, et la troisième offre ses services aux secteurs de l’élevage et de l’agriculture », a-t-elle expliqué.

« Avant la fin de l’année, nous envisageons de disposer d’une entreprise mixte à Mariel spécialisée dans la production de glucomètres et de bio-senseurs pour le diagnostic du diabète sucré », a-t-elle conclu.

(Diario Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*