Actualité »

Témoignages de sympathie pour les Cinq en Afrique du Sud

cinco africaLes cinq combattants antiterroristes cubains sont arrivés le 22 juin dans cette ville d’Afrique du Sud, capitale provinciale du Cap-Occidental. Dès qu’ils ont foulé la terre africaine à leur arrivée à l’aéroport, Gerardo Hernandez, Ramon Labañino, Antonio Guerrero, Fernando Gonzalez et René Gonzalez ont reçu un déferlement de témoignages spontanés de sympathie populaire.

Le secrétaire du Congrès national africain (ANC) de la province, Marius Frawsman, a déclaré à Prensa Latina qu’il ressentait une joie indescriptible.

Frawsman a rappelé ce que représentait la plus grande des Antilles pour la naissance de la nouvelle Afrique du Sud. Un sentiment partagé dans un pays où les souvenirs d’un passé marqué par l’oppression raciale sous le régime de l’apartheid, que personne ne veut voir se répéter, sont encore vivaces

Les Cinq cubains se sont immédiatement rendus à l’Université de Western Cape, où ils étaient attendus par les étudiants et les travailleurs de ce centre de hautes études.

C’est quelque chose qui fait frémir les gens d’ici. Les Sud-Africains ont exprimé leur admiration et leur affection aux héros avec leurs chants de combat.

L’un des intervenants à la cérémonie d’accueil fut le père sud-Africain Michael Lapsley, un exemple de volonté humaine. Lapsley, un ami des Cinq et en particulier de Gerardo, a célébré cette visite comme un événement longuement attendu.

Laspley, qui a souffert dans sa chair l’horreur du terrorisme, a déclaré qu’il était sûr qu’un jour, Gerardo et lui marcheraient ensemble dans les rues du Cap.

Dans son allocution, le père Lapsley a appelé à mettre fin au blocus qui, depuis plus d’un demi-siècle, a été imposé par les administrations nord-américaines successives contre Cuba.

Gerardo a répété plusieurs fois « merci, merci, merci » pour ce soutien qu’ils ont reçu durant leurs années de prison et pour tout ce que ces témoignages de solidarité ont représenté dans la bataille pour cette liberté qu’ils célèbrent aujourd’hui.

Quelque part de l’amphithéâtre principal de l’Université quelqu’un scandait « Les Cinq ! Cuba ! ». Ce qui est peut-être la synthèse de cette visite.

Le 22 juin, à Johannesburg, les cinq antiterroristes cubains ont répondu devant les caméras de la télévision aux diverses des médias sud-africains.

Durant un petit-déjeuner de travail organisé par le Congrès national africain (ANC), présidé par son secrétaire général, Gwede Mantashe, les Cinq ont partagé leurs idées sur l’actualité cubaine et l’histoire qui a entouré leur affaire. Par ailleurs, les participants à la rencontre, ont manifesté beaucoup d’intérêt à propos des perspectives du contexte actuel entre Cuba et les États-Unis.

Le quotidien The New Age a publié à la une de son édition une photo de Gerardo Hernandez, Ramon Labañino, Antonio Guerrero, Fernando Gonzalez et René Gonzalez.

Gwede Mantashe a réitéré que l’Afrique du Sud continuera à soutenir la lutte de Cuba contre le blocus des États-Unis, comme elle l’a fait pour les Cinq, dont la cause a rencontré un soutien important dans ce pays du cône du continent.

Il a également réaffirmé son soutien à Cuba dans sa juste demande pour que lui soit restituée la base illégalement occupée de Guantanamo.

Le premier message a été celui ’Antonio Guerrero qui, au nom de ses compagnons, a exprimé sa gratitude « à tout le peuple sud-africain pour cette invitation » et à cette occasion, est il a exprimé sa gratitude pour les témoignages de sympathie qu’ils ont reçues de la part du peuple dès leur arrivée.

Puis, les journalistes ont posé plus d’une douzaine de questions, auxquelles Gerardo a répondu que Cuba ne cèderait pas d’un pouce dans ses principes dans le nouveau contexte.

Des images de l’accueil chaleureux réservé aux Cinq à leur arrivée ont été retransmises dans le bulletin d’informations Morning Live de la chaîne SABC.

Les Cinq resteront en Afrique du Sud jusqu’au 3 juillet, puis poursuivrons leur voyage en Namibie et Angola, les dernières destinations de cette tournée sur le continent africain.

Pendant ces journées, les Héros de la République de Cuba visiteront les provinces du Cap-Occidental, du Limpopo, du Gauteng, de Free State et du KwaZulu-Natal.

En Angola, la presse nationale a annoncé la visite des Cinq du 6 au 8 juillet.

L’agence de presse Angop informe que durant leur présence, les Cinq auront des contacts avec des autorités politiques et des membres de la société civile angolaise.

Citant l’ambassadrice cubaine Gisela Garcia, l’agence a indiqué que la visite des héros cubains répond à une invitation des secteurs de la vie sociale et politique nationale,comme le parti au gouvernement du Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA).

Par ailleurs, l’agence signale également le Parlement, les organisations solidaires avec Cuba et la Ligue angolaise d’amitié et de solidarité avec les peuples (Laaps), entre autres.

(Prensa Latina)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*