Actualité »

Les États-Unis considèrent Posada Carriles comme l’auteur probable d’un attentat terroriste

posada carrilesUn document déclassifié du Département des États-Unis, datant de 1976, mentionne Luis Posada Carriles comme l’auteur le plus probable de l’attentat terroriste perpétré contre un avion de ligne de Cubana de Aviacion, qui coûta la vie à 76 personnes. Ce document dévoilé au grand jour mercredi 3 juin fait part en outre des préoccupations de cette instance quant aux éventuels liens de l’agence de la CIA, avec des groupes extrémistes d’émigrés cubains basés dans le sud de l’État de la Floride.

Transmis à l’époque au secrétaire d’État Henry Kissinger par de hauts responsables de ce service, le mémorandum analyse les accusations du leader cubain Fidel Castro sur l’éventuelle implication de Washington dans la destruction de l’appareil, parti de la Barbade le 6 octobre 1976.

Selon ce mémorandum, la CIA aurait eu des liens avec trois des personnes « supposément » impliquées dans la destruction de l’avion de Cubana, « mais si implication il y a eu, l’agence n’a eu connaissance d’aucune participation de ces personnes à l’attentat ».

Le document aborde en détail les liens de la CIA avec des individus signalés comme auteurs ou complices du sabotage, citant directement Hernan Ricardo Lozano, Freddy Lugo, Luis Posada Carriles, Orlando Bosch, Frank Castro, Orlando Garcia, Ricardo Morales Navarrete et Félix Martinez Suarez.

Le texte évoque par ailleurs les contacts établis dans le passé par l’agence avec Posada Carriles, Bosch et Martinez Suarez dans différentes circonstances et à différents moments.

Selon le rapport, Suarez n’est pas impliqué dans l’attentat.

Le document est signé par Harold H. Saunders, directeur du Bureau du renseignement et des recherches du Département d’État, et Harry W. Shlaudeman, sous-secrétaire d’État pour les Affaires interaméricaines.

Ce rapport, qui faisait déjà partie de la collection des Archives nationales de sécurité (une version censurée), a été déclassifié par le Bureau de l’historien du Département d’État, dans le cadre d’une série de documents sur l’Amérique centrale et le Mexique entre 1973 et 1976.

Cuba a affirmé dans maintes instances internationales que l’attentat avait été perpétré par des agents de la CIA : les Vénézuéliens Hernan Ricardo et Freddy Lugo, qui ont introduit les explosifs dans l’avion, sous les instructions des terroristes d’origine cubaine Luis Posada Carriles et Orlando Bosch.

D’autres rapports indiquent que Posada a été entraîné par l’US Army à Fort Benning dans les années 60 pour mener des missions militaires à Cuba dans le cadre de l’Opération Mongoose (Mangouste), lancée sous l’administration Kennedy en novembre 1961, à la suite de l’échec du débarquement de la Baie des Cochons, qui comportait plus d’une trentaine de plans, dont plusieurs furent mis en pratique. Parmi ces plans confiés à la CIA : offensive de propagande, perturbations et déstabilisation du gouvernement et de l’économie cubaine, destruction des récoltes sucrières cubaines en passant par le minage des ports, et bien d’autres.

Dans des déclarations à la presse, Luis Posada Carriles, qui réside actuellement à Miami, a avoué sa participation à la destruction de l’avion civil cubain, ainsi qu’à la vague d’attentats à la bombe contre plusieurs hôtels cubains en 1997.

(Granma)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*