Actualité »

Le tourisme cubain: un secteur en pleine mutation

Kuba turismo« L’ACTIVITÉ touristique à Cuba améliore sa qualité et se développe, sans toutefois renoncer à ses principes et à son histoire, et nous restons fidèles à notre engagement d’accueillir tous nos clients sur un pied d’égalité », a affirmé le ministre cubain Manuel Marrero dans son discours d’ouverture de la 35e Foire internationale du tourisme FitCuba 2015 qui s’est déroulée durant une semaine à Jardines del Rey, l’archipel situé au nord de la province de Ciego de Avila.

Marrero a offert un aperçu des changements actuels et futurs destinés à renforcer et diversifier le produit touristique et positionner l’île parmi les meilleures destinations de la Caraïbe. Il a souligné que cette édition de la Foire intervient à un moment marqué par une croissance de plus de 4% du tourisme international et par l’intérêt suscité dans le monde par les nouvelles opportunités d’affaires et d’investissements.

Aux centaines de tour-opérateurs, d’hommes d’affaires, d’agents de voyages et de journalistes d’une quarantaine de pays présents à la Foire, il a rappelé que « même si nous sommes restés en deçà des prévisions, Cuba a franchi pour la première fois le cap des trois millions de visiteurs en 2014 et a également battu d’autres records comme celui des arrivées de touristes en provenance de marchés comme le Canada, le Chili, la Chine, la Suisse, la Colombie et l’Uruguay.

Durant cette période, le secteur du tourisme a généré des revenus de l’ordre de plus de 2 milliards de dollars et s’est confirmé comme le troisième pourvoyeur de devises de l’économie cubaine. À l’hôtel Melia Jardines del Rey, où s’est déroulé la Foire, le ministre a précisé que le tourisme national poursuit sa tendance à la hausse et arrive au deuxième rang parmi les marchés émetteurs de vacanciers, avec un flux de plus de un million de visiteurs l’année dernière.

Concernant les investissements étrangers, Marrero a renouvelé la volonté des autorités touristiques cubaines de passer des accords avec des compagnies internationales de prestige en matière de gestion et de développement de produits dans l’activité hôtelière et de loisirs, afin de consolider notre position sur le marché.

Il a indiqué que des discussions sont en cours avec des sociétés espagnoles pour la création dans les prochains mois de deux nouvelles entreprises mixtes pour la construction de complexes immobiliers associés aux activités de golfs dans les zones de Las Coloradas et El Salado.

« Avec l’arrivée de trois nouvelles chaînes hôtelières, les sociétés ayant misé sur le marché cubain sont aujourd’hui au nombre de 18, avec en tête le groupe espagnol Melia, qui assure la gestion de 27 installations dans les huit principaux pôles touristiques cubains », a ajouté Marrero.

Par ailleurs, il a souligné les progrès enregistrés dans le secteur non étatique, qui s’affirme comme un complément de l’offre étatique, avec des services gastronomiques et d’hébergement de qualité, précisant qu’à l’heure actuelle 11 000 habitations proposent des services de location aux touristes dans l’ensemble du pays.

Le ministre a fait remarquer que malgré ces résultats, garantir à tous les clients des prestations de plus hauts standards de qualité est toujours la priorité du secteur, qui travaille actuellement à la conception et la mise en œuvre de politiques permettant de différencier le produit cubain.

Marrero a salué la présence à la Foire de la délégation de plus de 120 professionnels du tourisme en provenance des États-Unis, pour leur première participation à FitCuba.

Il a rappelé que le blocus économique, financier et commercial persiste et entrave le développement du tourisme cubain, notamment en empêchant les citoyens des États-Unis de visiter Cuba à des fins touristiques.

(AIN)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*