Actualité »

Dans la Télévision Espagnole on peut débattre…quelle est la meilleure méthode pour imposer à Cuba un changement de politique

leccionesdemanipulacion260Les grands médias, par exemple les espagnols, disent fermement qu’il n’y a pas de liberté de la presse à Cuba (1). Et ils montrent à leur pratique quotidienne, qu’est-ce que c’est cette liberté de la presse.

La chaîne publique 24 heures de la Télévision Espagnole a offert une merveilleuse leçon pratique le 10 Avril. Son espace “Bureau d’actualité” a examiné, entre autres nouvelles, le Sommet des Amériques à Panama, dans lequel les présidents de Cuba et des États-Unis se sont réunis pour la première fois en 50 ans (2).

Étant donné que la liberté de la presse exige de la pluralité, le programme a invité deux journalistes, avec des vues différentes sur le même sujet: comment le gouvernement américain peut obtenir une «transition» politique à Cuba. “Le gros problème est que cette transition n’est pas un point qui ait exigé les États-Unis (à Cuba). Et cela me semble une erreur historique de M. Obama”, a déclaré Victor Arribas (3). José María Brunet réfutait (4): “Ces accords – face à ton pessimisme, Victor – auront des résultats par voie lente, mais il y en auront”.

La liberté de la presse permet le débat sur le «comment», tandis que le «quoi» ne soit pas discuté. Les deux analystes partageaient une vérité irrefutable: que Cuba n’est pas une démocratie et doit inévitablement changer son système politique, comme le demande Washington. “Je ne pense pas que le régime de Castro va être ouvert facilement. Cuba reste un pays sans liberté, il ne faut pas l’oublier”, a déclaré Brunet. “Les Etats-Unis n’ont pas mis sur la table une demande pour la démocratisation de l’île”, a complété Arribas.

À Madrid, aux milliers de kilomètres des États-Unis, la Télévision Espagnole a reproduit le même débat sur Cuba qu’il y a aujourd’hui entre les «démocrates» et les «républicains» (5). C’est à dire: quelle méthode est la plus efficace – si celle de la mort subite ou la mort lente – pour vaincre la Révolution cubaine et mettre en œuvre un système selon les intérêts américains. Le journaliste José María Brunet a soutenu la thèse du Parti Démocrate: “Je suppose que ces accords vont faciliter la transition (à Cuba), mais jusqu’à présent, la transition n’a pas encore commencé.” Le groupe “républicain” était représenté par Victor Arribas: «Cuba se présente à cette réunion et au début des réunions avec les États-Unis exigeant que les sanctions – la Loi Helms Burton et d’autres – doivent disparaître immédiatement. En plus, en exigeant…”

Dans cette légitimation de l’ingérence néocoloniale, le «démocrate» José María Brunet a défendu le droit de l’Espagne à intervenir dans la politique dans des pays comme Cuba et le Venezuela. «Je crois que la pression qui doit avoir sur ces deux pays (Cuba et le Venezuela) est important. Au Venezuela, nous le voyons dans la mobilisation de nos propres exprésidents. Wow, c’est une nouvelle de voir Aznar et Felipe González être d’accord sur quelque chose, et ils le sont au sujet de la nécessité de faire pression au gouvernement du Venezuela. Avec Cuba l’Espagne l’a essayé plusieurs fois…” (6) Le” républicain” Victor Arribas, cependant, était beaucoup plus déprimé et pessimiste: “Il me semble que ce qui se passe en Amérique Latine n’est pas pour célébrer…”

Conclusion: la liberté de la presse permet de désaccord sur la méthode la plus efficace pour imposer les intérêts géostratégiques occidentaux dans les pays rebelles comme Cuba ou le Venezuela…tandis que ces intérêts ne soient pas discutés.

Et si cela se produit dans un média public, la Télévision Espagnole, dont le Statut de l’Information inclut comme principe éthique, «mettre en contexte (…) les événements (…) avec (…) tous les points de vue possibles” (7), imaginez comment ont été cette semaine les analyses sur le Sommet des Amériques dans les chaînes de télévision privées.

(1) http://www.rtve.es/alacarta/videos/la-tarde-en-24-horas/tarde-24-horas-bloque-18-10-04-15/3084560/

(2) http://www.cubainformacion.tv/index.php/politica/62172-se-reunen-raul-castro-y-barack-obama-en-panama-hito-en-los-ultimos-50-anos

(3) http://es.wikipedia.org/wiki/V%C3%ADctor_Arribas

(4) http://www.rtve.es/television/20140123/jose-maria-brunet/858400.shtml

(5) http://www.elmundo.es/internacional/2014/12/17/5491ab4922601db1748b458b.html

(6) http://www.publico.es/politica/felipe-gonzalez-alia-aznar-atacar.html

(7) http://www.consejoinformativostve.es/textos-legales/doc_view/10-07-estatuto-de-informacion-de-la-corporacion-rtve.html

(José Manzaneda, coordinateur de Cubainformación)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*