Actualité »

Le mouvement des pays NOAL plaide en faveur d’un nouvel ordre politique et économique dans le monde

Téhéran, 28 août (RHC)- Les ministres des Affaires étrangères des pays Non-alignés ont défendu aujourd’hui l’établissement d’un nouvel ordre politique et économique mondial et ils ont demandé aux grandes puissances la volonté de garantir la paix mondiale.

A l’ouverture de la réunion ministérielle du XVIè Sommet des Non-alignés à Téhéran, les ministres de 80 pays ainsi que des vice ministres des Affaires étrangères et d’autres autorités se sont prononcés pour élever le rôle influent de ce forum dans les politiques et l’économie de la planète.

Dans ce sens les 118 pays membres ont souligné qu’ils ont bataillé traditionnellement pour un rôle actif dans l’arène internationale malgré les pressions et les interférences des puissances occidentales.

Les interventions de plusieurs ministres des Affaires étrangères ont été centrées sur des sujets de l’actualité mondiale, en particulier le soutien total à la cause palestinienne et la condamnation de la politique israélienne d’augmenter les colonies juives dans les territoires occupés.

Les participants au sommet ont exigé à la communauté internationale de respecter le droit de l’Iran à développer la technologie nucléaire à des fins pacifiques.

A ce sujet la réunion ministérielle du Sommet des Non-alignés a sommé Israël de respecter les six résolutions adoptées par le Conseil de Sécurité de l’ONU et ont condamné l’évidente partialité de Washington.

Lors de l’examen du projet de la Déclaration Finale qui devra être ratifiée par les présidents jeudi et vendredi prochain, les ministres des Affaires étrangères ont lancé un appel à l’arrêt de la violence en Syrie.

Le responsable du secrétariat du Mouvement des Non Alignés, Mehdi Akhoundzadeh, a signalé que le message du sommet de Téhéran est de paix, de sécurité, de développement, de justice d’égalité et de fondation d’un monde sans un espace pour l’empire de la force, l’intimidation, la menace et la violation de la loi, positions approuvées aujourd’hui par les ministres des Affaires étrangères.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*