Actualité »

Raul Castro indique que l’actualisation du modèle économique demande du temps et de la responsabilité

Raul Castro

Le Premier Secrétaire du Parti Communiste de Cuba, Raul Castro a relevé que l’actualisation du modèle économique cubain demande du temps et de la responsabilité et que les changements nécessaires pour atteindre ce but seront introduits au rythme que demanderont les conditions objectives, sans mettre en danger l’unité du peuple et de la Révolution.

Le Président cubain Raul Castro a été élu Premier Secrétaire du Parti Communiste de Cuba dont le Comité Central, le Secrétariat et le Bureau Politique ont été présentés à la séance de clôture du 6e Congrès qui a eu lieu au Palais des Congrès de La Havane et à laquelle a assisté le leader historique de la Révolution Cubaine Fidel Castro.

José Ramon Machado Ventura, l’actuel Vice-président du Conseil d’État et du Conseil des Ministre de Cuba a été élu Second Secrétaire du Parti Communiste de Cuba.

La présence de Fidel Castro a soulevé une grande ovation et des exclamations constantes. Dans des réflexions publiées aujourd’hui, Fidel Castro a confirmé qu’il a demandé à ne pas figurer dans la candidature du Comité Central dont il était le Premier Secrétaire depuis la fondation du Parti Communiste de Cuba en 1965.

Prononçant le discours de clôture du 6e Congrès du Parti Communiste de Cuba qui a siégé pendant quatre jours ici, à La Havane, Raul Castro a souligné: « Je considère que la forme la plus digne et la plus productive à la fois, un jour comme aujourd’hui, 19 avril, est précisément d’avoir tenu un magnifique Congrès du Parti, qui prend fin après plus de 5 mois du début des débats sur les Grandes Lignes, processus ayant un caractère démocratique et transparent profond dont le rôle de protagoniste incontestable a été assumé par le peuple sous la direction du Parti ».

Raul a expliqué que le projet des Grandes Lignes de la Politique Économique et Sociale du Parti Communiste de Cuba et de la Révolution, enrichi au Congrès, sera mis à la considération et à l’approbation de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire. Raul a ajouté: « L’actualisation du modèle économique n’est pas un miracle qui puisse s’opérer du jour au lendemain comme certains pensent.

Son application graduelle aura lieu tout au long du quinquennat, car il y a beaucoup de détails, un travail de planification et de coordination à faire, aussi bien en matière juridique, qu’en ce qui concerne la préparation minutieuse de tout ce qui intervient dans sa mise en application pratique.

Il sera aussi nécessaire de développer un vaste travail de divulgation à la population sur chaque mesure qui sera adoptée. Il faut avoir les pieds sur terre et les oreilles ouvertes pour surmonter les obstacles et rectifier rapidement les erreurs qui seront commises dans son application ».

Dans une autre partie de son discours à la clôture du 6è Congrès du Parti Communiste, le Premier Secrétaire du Parti Communiste de Cuba a signalé : « Nous sommes convaincus que le principal ennemi auquel nous faisons et ferons face seront nos propres déficiences et que, par conséquent, une tâche d’une telle ampleur pour l’avenir de la nation ne pourra admettre ni l’improvisation ni la hâte.

Nous ne renoncerons pas à introduire les changements qui seront nécessaires, comme nous l’a indiqué Fidel dans es réflexions d’hier. Nous les introduirons au rythme que demanderont les circonstances objectives et toujours avec l’appui et la compréhension de la population, sans jamais mettre en danger notre arme la plus puissante : l’unité de la nation autour de la Révolution.

Je considère que Cuba figure parmi le nombre réduit de pays du monde qui ont les conditions pour transformer leur modèle économique et sortir de la crise sans traumatismes sociaux car, en premier lieu, nous avons un peuple patriotique qui sait qu’il est puissant en raison de la force que représente son unité monolithique, le bien-fondé de sa cause, sa préparation militaire et son niveau d’instruction élevé. C’est un peuple fier de son histoire et de ses racines révolutionnaires.

Le camarade Fidel Castro, fondateur et Commandant en Chef de la Révolution Cubaine, nous a donné le premier exemple d’attitude conséquente en la matière en demandant expressément de ne pas être inclus dans la candidature du Comité Central.

Fidel c’est Fidel et il n’a besoin d’aucun poste pour occuper toujours une place très élevée dans l’histoire, dans le présent et dans l’avenir de la nation cubaine. Tant qu’il aura la force pour le faire, et fort heureusement il est sain d’esprit et en pleine capacité d’analyse politique, depuis sa modeste condition de membre du Parti et de soldat des idées, il continuera à contribuer à la lutte révolutionnaire et aux causes les plus nobles de l’Humanité ».

Raul Castro a fait référence à la prochaine Conférence Nationale du PCC qui se tiendra le 28 janvier 2012. Il a indiqué que cette réunion analysera le travail du Parti et les transformations faites pour exercer son rôle de recteur de la société. Il a ajouté qu’elle aura des facultés pour actualiser les méthodes de travail et élargir et rénover le Comité Central.

Le Président cubain a également appelé à rajeunir la chaîne de postes politiques et étatiques. À ce sujet il a rappelé que le nouveau comité central du PCC a été réduit à 115 membres dont 48 sont des femmes.

Raul Castro a réaffirmé qu’il assume la nouvelle tâche de Premier Secrétaire du PCC avec la conviction du fait que sa mission principale consistera à continuer à perfectionner le socialisme et à ne pas permettre le retour du capitalisme à Cuba.

Au sujet de l’absence de Fidel parmi les membres du Comité Central du PCC, Raul Castro a rappelé que le Commandant en Chef l’a lui-même demandé.

Il a ensuite envoyé des salutations fraternelles aux partis communistes qui luttent dans le monde pour des sociétés plus justes.
Il a également exprimé la gratitude de Cuba envers tous les pays et peuples du Tiers Monde, notamment de l’Amérique Latine et des Caraïbes qui auront toujours –a-t-il relevé- l’appui et la solidarité de la Révolution Cubaine.

(RHC)

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

*